Mercredi 21 février 2018

Ecole du Louvre, cap vers l'an 2000

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 25 août 2008

Bienheureux, les étudiants de l'École du Louvre ont au moins deux raisons de l'être : non seulement ils disposent, à portée de main, de l'un des plus beaux musées du monde, mais les locaux de leur école viennent de faire l'objet d'une complète restructuration, prévue depuis longtemps dans le programme de réaménagement du palais. La vieille institution, créée en 1882 et qui a vu défiler des générations et des générations de conservateurs, historiens, critiques d'art et autres partenaires culturels, s'est refaite une totale jeunesse. Installée à partir de ce mois-ci dans l'Aile de Flore, elle y occupe sur trois niveaux les anciens espaces des collections de sculptures et d'autres locaux précédemment dévolus aux réserves.

Complètement revue et corrigée par Antoine Stinco, l'architecture intérieure de l'Aile de Flore a été conçue de manière à donner à l'École du Louvre une image de marque et une lisibilité extérieure. Il a ainsi dégagé un grand axe de circulation, qui va de la porte Jaujard à la rotonde sous le Pavillon des États, ponctué par des séquences de lieux facilement repérables : bureaux, salles de travail, amphithéâtres, bibliothèques, cafétérias. L'usage de matériaux naturels très sobres – pierre claire du Portugal, bois exotique aniégré et inox microbillé – confère à ces nouveaux espaces une qualité et une tenue de premier choix. L'École du Louvre, qui ne compte pas moins de deux mille étudiants et plus de dix mille avec les cours du soir, les cours en région et les cours d'été, est ainsi fin prête pour entrer de plain-pied dans le nouveau millénaire.

École du Louvre, tél. 01 40 20 56 14.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°499 du 1 septembre 1998, avec le titre suivant : Ecole du Louvre, cap vers l'an 2000

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque