Mercredi 21 février 2018

Dialectiques artistiques

Cinq artistes nouent le dialogue au centre d’art de Sète

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 14 novembre 2007

Réunies au Centre régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon à Sète, Marine Hugonnier, Suzanne Lafont, Valérie Mréjen, Antoinette Ohannessian et Anne-Marie Schneider nouent le dialogue dans une exposition qui fait vibrer la corde du poétique.

SÈTE - En pénétrant dans l’espace du centre d’art de Sète, le visiteur découvre deux pièces emblématiques de l’exposition : à un mur sont adossées deux planches de contreplaqué. Antoinette Ohannessian y a inscrit la phrase qui constitue le sous-titre de “Dialogues” : “Quand on pose une chose contre une autre, elles se touchent.” De l’autre côté de la cloison, Valérie Mréjen présente Chamonix, un film dans lequel neuf personnes, face à la caméra, racontent un souvenir souvent insolite, parfois touchant. Après cette rencontre, l’exposition est construite comme une succession de monographies, chaque artiste disposant de ses propres espaces pour déployer son travail. La question du dialogue est alors à explorer à l’intérieur même de chaque corpus.
Suzanne Lafont présente ainsi Embarras, une nouvelle série de photographies produites par le centre d’art. Ici, un personnage tente en vain de déplier une chaise longue dans une confrontation qui tourne à l’avantage de l’objet. Les images montrent en même temps plusieurs étapes de ce combat dans une décomposition du mouvement qui se joue de l’instantané propre au médium. Dans un autre registre, Anne-Marie Schneider expose un ensemble de dessins faussement naïfs, souvent incisifs, pour lesquels, selon l’expression de l’artiste, “le crayon [est] comme un scalpel”. Antoinette Ohannessian pointe également le réel dans son Guide de l’observation détaillée (2003). Dans cette projection se succèdent des phrases simples qui énoncent poétiquement des évidences, à l’exemple de : “Tout bruit approche le côté du visage.”
De bruit, il en est aussi question dans le film Ariana (2003) que présente Marine Hugonnier. Fruit d’un voyage en Afghanistan, cette œuvre retrace les difficiles tractations d’une équipe de tournage pour accéder à un point d’observation. Une métaphore des difficultés à dialoguer.

DIALOGUES

Jusqu’au 28 septembre, Centre régional d’art contemporain, 26 quai Aspirant-Herber, 34200 Sète, tél. 04 67 74 94 37, tlj 12h30-19h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°176 du 12 septembre 2003, avec le titre suivant : Dialectiques artistiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque