Mercredi 19 décembre 2018

Paris 1er

David d’Angers dans ses habits d’excellence

Musée du Louvre jusqu’au 20 mai 2013

Par Bertrand Dumas · L'ŒIL

Le 19 avril 2013 - 247 mots

Pierre-Jean David d’Angers, sculpteur du fronton du Panthéon, fut aussi un prolifique dessinateur.

C’est ce pan méconnu et pourtant central de son œuvre que le Louvre décide de révéler au grand jour. Un projet salutaire qui ne pouvait aboutir sans le concours des musées d’Angers, qui ont hérité de près de quatre mille dessins issus du fonds d’atelier du sculpteur. Une abondance qui a de quoi rendre jaloux le musée parisien, qui ne possède que cinq feuilles de l’artiste, mais un bel ensemble de ses sculptures qu’il met en scène.

David d’Angers dessine pour mettre en œuvre son grand dessein, celui de fixer, dans la pierre ou le marbre, la vie des grands hommes de la Nation. Fervent républicain, il s’attache notamment à illustrer les épisodes glorieux des guerres révolutionnaires. En témoigne l’énergique étude pour la charge du général Foy – héros de la campagne d’Espagne –, dont le monument au Père-Lachaise symbolisait la résistance à la politique oppressive de Charles X.

Le dessinateur n’est pas l’homme d’un style uniforme. Sa manière s’adapte à la destination du dessin. Le sculpteur griffonne de manière rapide et souple quand il jette une première idée pour un bas-relief, ou compose de façon appliquée quand il dessine d’après l’antique ou exécute un portrait fini d’après nature. Dans tous les cas, David d’Angers ne se soucie de la forme que quand elle est, dit-il, « le vêtement d’une idée ». À dessiner sans relâche, le sculpteur se drape du manteau de l’excellence.

« David d’Angers, dessins des musées d’Angers », Musée du Louvre, 99, rue de Rivoli, Paris 1er, www.louvre.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°657 du 1 mai 2013, avec le titre suivant : David d’Angers dans ses habits d’excellence

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque