Dimanche 16 décembre 2018

Strasbourg (67)

Collections

Musée d’art moderne et contemporain jusqu’au 26 mars 2017

Par Aurélie Romanacce · L'ŒIL

Le 17 février 2017 - 297 mots

Qu’elle soit vécue comme une «Â respiration », pour Madeleine Millot-Durrenberger, ou comme une «Â fatalité », pour Lionel Van der Gucht, la collection d’œuvres d’art est toujours le reflet des obsessions – assumées ou inconscientes – de ceux qui la composent.

La plupart du temps discrets sur leur passion dévorante, les collectionneurs sont pourtant très courtisés par les galeristes, mais aussi par les artistes qui les considèrent souvent comme des  mécènes, ou par les institutions publiques qui misent aujourd’hui de plus en plus sur les donations de ces personnalités pour réaliser de nouvelles acquisitions. C’est le cas du Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, qui a choisi de rendre hommage à neuf collectionneurs de la ville qui soutiennent activement l’institution, à travers deux volets d’exposition. Le deuxième focus, en cours actuellement, présente cinq personnalités aux affinités très différentes : Madeleine Millot-Durrenberger, commissaire d’exposition et éditrice, présente près de cent cinquante photographies, dont un ensemble exceptionnel de Josef Sudek (1896-1976). Lionel Van der Gucht, médecin, livre trente ans d’une « entreprise d’accumulation » étonnante, où voisinent aussi bien des œuvres d’anonymes dénichées au marché aux puces que des pièces d’artistes établis comme Gérard Fromanger, Johan Creten, Tomi Ungerer. Dans un style plus épuré, le musée présente également un très bel ensemble de près de trois cents œuvres d’un collectionneur qui a tenu à rester anonyme, des peintures, des sculptures et des photographies d’art abstrait et conceptuel intergénérationnel, allant de Robert Barry (1936) à Paul Czerlitzki (1986), en passant par Sarah Morris (1967). Seul bémol, la thématique consacrée à la peinture figurative contemporaine, composée en partie à partir de la collection du marchand d’art Jean Brolly, qui, non seulement paraît anecdotique par le nombre d’œuvres réunies (dix-sept seulement), mais constitue en outre un fâcheux mélange des genres en présentant des artistes de la galerie.

« L’Œil du collectionneur. Neuf collections particulières strasbourgeoises »

Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, 1, place Hans-Jean-Arp, Strasbourg (67), www.musees.strasbourg.eu

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°699 du 1 mars 2017, avec le titre suivant : Collections

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque