Vendredi 19 octobre 2018

galerie

Cocktail 1925-50

L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 179 mots

Des meubles et objets de créateurs, styles et époques différents peuvent-ils dialoguer et se mêler harmonieusement ? La galerie De Vos répond par l’affirmative avec sa nouvelle exposition qui joue le mélange des genres. Après « Paul Dupré-Lafon », « Le goût de l’éclectisme » lève le voile sur une trentaine d’acquisitions et découvertes récentes, jusque là « amoureusement conservées ». Sont convoqués 16 décorateurs, peintres et sculpteurs, pour des œuvres s’étalant de 1925 à 1950. Un étonnant meuble à musique en acajou de Pierre Chareau côtoie une table-console de Raymond Subes, plateau en marbre vert et noir reposant sur des feuilles de bananier en fer forgé. Plus loin ce sont deux poufs en chêne blond de Jean Royère et des fauteuils cannés d’Emilio Terry. Au titre des curiosités, on note une Tête de femme au collier du céramiste Jean Besnard – dont les prix s’envolent actuellement en ventes publiques – ainsi qu’une Femme à la rose en ivoire d’Émile-Just Bachelet, dont la gracieuse silhouette adopte la courbe d’une défense d’éléphant.

PARIS, galerie Jacques De Vos, jusqu’au 28 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Cocktail 1925-50

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque