Mardi 11 décembre 2018

Céramique nouvelle tendance

Par Sophie Flouquet · L'ŒIL

Le 1 novembre 2004 - 396 mots

Lorsque l’on évoque Limoges, on pense traditionnellement à sa précieuse porcelaine et à un art de la table raffiné, quelque peu suranné. Pourtant, depuis 1993, le Centre de recherche sur les arts du feu et de la terre, plus communément appelé Craft, développe une action visant à sensibiliser à la création céramique en démontrant qu’elle peut aisément produire des objets de notre temps. Le Craft a donc choisi de renouer un fil entre artistes, designers ou architectes et industriels de la porcelaine et des arts du feu (céramique, verre, émail) pour relancer la production sur la voie de l’innovation et de la création contemporaine. Dix ans plus tard, l’occasion était venue de tirer un bilan de cette action. C’est ce à quoi est consacrée cette exposition rétrospective, qui réunit une quarantaine d’artistes et une centaine de pièces. Créations uniques ou prototypes viennent témoigner des usages inattendus offerts par ce matériau : objets quotidiens tels que des poignées de porte, des éviers ou des W.-C. (comme ce prototype en forme d’œuf par Ron Arad), éléments d’architecture comme ces tuiles de porcelaine conçues par Martin Szekely ou encore ces modules de parement constitués d’écailles de porcelaine dus à l’architecte Frédéric Borel...
D’autres pièces, conçues comme des objets artistiques autonomes, viennent créer la surprise, comme ce téléphone en porcelaine dû à Mathieu Mercier ou encore cette cage de football par le Belge Wim Delvoye, dont les montants ont été dorés à l’or fin comme le sont les services de table de Limoges. Outre ces œuvres qui forment la collection du Craft, deux pièces commandées pour l’exposition viendront désormais orner les jardins du musée Adrien Dubouché. La première, due à Daniel Nadaud, consiste en un treillage de cloches de porcelaine suspendu à cinq mètres du sol. Pour la seconde, Keiichi Tahara a opté pour un procédé original, en appliquant sur de fines plaques des photographies de mains sculptées. Pour compléter l’exposition, un détour par Jabreilles-les-Bordes (Haute-Vienne), à une quarantaine de kilomètres de Limoges, permettra de découvrir une autre création originale : les vitraux en porcelaine créés, grâce à une commande publique, par Philippe Favier et installés l’été dernier dans la chapelle.

« CRAFT, 10 ans de création et de recherche en céramique », LIMOGES (87), Musée national Adrien Dubouché, 8 place Winston Churchill, tél. 05 55 33 08 50, jusqu’au 10 janvier. JABREILLES-LES-BORDES (87), chapelle, tél. 05 55 71 47 05.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°563 du 1 novembre 2004, avec le titre suivant : Céramique nouvelle tendance

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque