Boudin, le roi des ciels

L'ŒIL

Le 1 juin 1998

D’Eugène Boudin dont on fête cette année le centenaire de la mort, on connaît les innombrables bords
de mer. Sur plus de quatre milles tableaux, près de trois cents décrivent les côtes du Nord, de la Hollande à la Bretagne. Des cieux bas et nuageux occupent la plus grande partie de ces toiles très horizontales peuplées de petites figures qui rendent le paysage monumental. En complément de ces scènes maritimes, la galerie Schmit expose quelques natures mortes moins connues et un rare Champ de courses à Deauville qui permettent de sortir Boudin de l’image convenue de « roi des ciels » comme l’avait baptisé son confrêre Corot.

Galerie Schmit, jusqu’au 8 juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°497 du 1 juin 1998, avec le titre suivant : Boudin, le roi des ciels

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque