Dimanche 17 novembre 2019

Art ancien

Bientôt, un tête-à-tête virtuel avec La Joconde

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 19 juin 2019 - 478 mots

PARIS

À l’occasion de l’exposition sur Léonard, le Louvre proposera aux visiteurs un appareil de réalité virtuelle sur Mona Lisa.

Joconde réalité virtuelle © HTC Vive Arts.
Vue d’artiste de la Joconde en réalité virtuelle.
© HTC Vive Arts.

Aux grandes occasions, les grands moyens. Pour accompagner son exposition-phare commémorant le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci qui se déroulera du 24 octobre au 24 février 2020, le Louvre mettra en place, pour la première fois, une expérience de réalité virtuelle. Elle sera nommée “Mona Lisa : Beyond the Glass”.
“Le public pourra découvrir une expérience immersive [qui] permettra aux visiteurs de rencontrer et d’en apprendre plus sur Mona Lisa, au-delà des mythes et des légendes qui l’ont accompagnée pendant plus de 500 ans”, a expliqué Dominique de Font-Réaulx, directrice de la médiation culturelle du Louvre.

Développé en collaboration avec les deux commissaires de l’exposition, Vincent Delieuvin et Louis Frank, et le programme VIVE ART de l’entreprise taïwanaise HTC, “Mona Lisa : Beyond the Glass” n’est pas encore finalisé. Pour l’heure, on sait simplement que son contenu portera sur l’identité du modèle, les détails invisibles à l’œil nu de la toile du XVIe et les techniques utilisées par de Vinci pour réaliser son œuvre. 

Cette forme de médiation, inédite au Louvre, sera gratuitement proposée aux visiteurs de l’exposition dans la limite -encore inconnue- du nombre de casques de réalité virtuelle. Elle permettra aux utilisateurs de découvrir en toute intimité La Joconde, observée et photographiée par 20 000 personnes en moyenne par jour. Le tableau restera d’ailleurs dans son espace d’exposition permanente, puisque le Hall Napoléon dans lequel se tiendra la rétrospective ne peut accueillir quotidiennement que 7 000 visiteurs.

Le programme de réalité virtuelle sera également disponible gratuitement hors des murs du Louvre, sur VIVEPORT, le catalogue de téléchargement d’HTC, et d’autres plateformes. Cette version de “Mona Lisa : Beyond the Glass” sera plus fournie que celle de l’exposition, limitée pour optimiser la rotation des expérimentateurs. “Faire vivre cette expérience à ceux qui ne peuvent pas faire le déplacement pour visiter l’exposition permettra d’accroître de façon inédite l’accessibilité du tableau le plus célèbre de Léonard de Vinci”, a souligné Victoria Chang, directrice du programme Vive Arts au sein d’HTC. 

L’annonce du projet “Mona Lisa : Beyond the Glass” participe à l’effervescence autour de l’exposition rétrospective du Louvre. Malgré des flous sur les prêts italiens et celui du Salvator Mundi, elle pourrait bien dépasser le record de ventes que l’institution avait atteint en 2018 avec “Delacroix (1798-1863)” et ses 540 000 visiteurs. La réunion de quelque 120 œuvres de Léonard (manuscrits, esquisses, sculptures) venues de musées internationaux autour des 5 tableaux et 22 dessins du génie toscan possédés par le Louvre s’annonce comme un événement.

Désirant réguler l’afflux de visiteurs, le musée a rendu la réservation obligatoire pour accéder à sa future exposition. La billetterie est ouverte sur cette plateforme depuis le mardi 18 juin. Victime de son succès, elle était inaccessible dans la fin d’après-midi de cette journée. 

Thématiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque