Dimanche 21 octobre 2018

Evénement

Berlin-Moscou, 50 ans d’histoire

Le Journal des Arts

Le 5 décembre 2003 - 483 mots

Le Martin-Gropius-Bau de Berlin explore l’art de ces cinquante dernières années produit en Allemagne et en Russie.

 BERLIN - Conçue dans le cadre d’un programme d’échange culturel entre l’Allemagne et la Russie, l’exposition « Berlin-Moscou/Moscou-Berlin 1950-2000 » se concentre sur l’art en Russie et en Allemagne pendant la deuxième moitié du XXe siècle.
L’exposition, qui se tient à Berlin jusqu’au 5 janvier 2004 avant d’être présentée à Moscou, arrive huit ans après « Berlin-Moscou/Moscou-Berlin 1900-1950 ». La manifestation est le fruit de la collaboration entre conservateurs russes et allemands, réunis  sous la direction de Pavel Choroschilov, du ministère russe de la Culture, et de Jürgen Harten, l’ancien directeur de la Kunsthalle de Düsseldorf. Les commissaires ont choisi de confronter des artistes renommés à de moins connus (voire oubliés pour certains) du public international. Le parcours, qui se déploie sur une quarantaine de salles, compte également des commandes spécifiques à des artistes contemporains. L’ensemble comprend environ 500 œuvres de 200 artistes.
Le contexte des relations germano-russes est largement évoqué, de la guerre froide à la chute du mur de Berlin et l’effondrement du Bloc communiste, en passant par la Perestroïka. Une série d’événements musicaux, des pièces de théâtre et des films accompagnent l’exposition.
Les commissaires n’ont pas conçu un parcours muséographique linéaire, mais plutôt une série de « constellations artistiques » dans lesquelles sont réunis des créateurs issus de générations allant de l’après-guerre à nos jours.
Parmi les artistes présents figurent Marina Abramovic et sa création The Hero (2000), le groupe Sots-Art (Komar & Melamid) et l’incontournable Andy Warhol. La cour intérieure du Martin-Gropius-Bau accueille une grande sculpture cubique de Gerhard Merz, mais l’œuvre la plus symbolique reste celle imaginée par Alexander Kosolapow : la statue de Lénine arbore ici la tête de Mickey Mouse. Le parcours est également riche en confrontations et en contrastes : les peintures du réaliste socialiste Geli Korshev côtoient quelques Images russes de Georg Baselitz : Barnett Newman dialogue avec Fjodor Bogorodski et Mark Tansey, les travaux de Joseph Beuys, Blinky Palermo, Imi Knoebel, Bernd et Hilla Becher, Reiner Ruthenbeck et Katharina Sieverding répondent à ceux d’Ilya et Emilia Kabakov, de Boris Mikhailov ou des acteurs du Conceptualisme romantique moscovite. Au niveau inférieur du bâtiment, la génération des années 1980 inclut Lutz Dammbeck et son Cycle d’Hercule, Via Lewandovsky et sa Chambre berlinoise, les objets de Boris Orlov et les photographies de Wladislaw Mamyschew-Monroe. Enfin, la peinture des années 1990 est représentée par Neo Rauch et Daniel Richter pour l’Allemagne, Waleri Koschljakow et Winogradow & Dubosarski pour la Russie.
« Berlin-Moscou/Moscou-Berlin 1950-2000 » constitue l’exemple même de l’exposition événement qui fait cruellement défaut aujourd’hui au Centre Pompidou.

Berlin-Moscou

Jusqu’au 5 janvier 2004, Martin-Gropius-Bau, Niederkirchnerstraße 7, Berlin, tél. 49 302 090 5566, tlj sauf mardi 10h-20h, www.bm.007berlin.de. L’exposition sera par la suite présentée du 21 mars au 15 juin 2004 à la Galerie d’État Tretyakov, à Moscou. Catalogue édité chez Nicolai-Verlag, Berlin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°182 du 5 décembre 2003, avec le titre suivant : Berlin-Moscou, 50 ans d’histoire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque