Mercredi 20 janvier 2021

Gand (Belgique)

Belgique-Pays-Bas : le match design

Design Museum jusqu’au 13 mars 2016

Par Christian Simenc · L'ŒIL

Le 18 janvier 2016 - 332 mots

L’occasion était trop belle. Le mot anglo-saxon derby, qui désigne habituellement un « match entre équipes voisines », sert de fil conducteur à cette vaste présentation au Musée du design de Gand, intitulée « Design Derby, Belgique-Pays-Bas, 1815-2015 ».

Celle-ci met en regard les productions néerlandaise et belge, soit quelque 500 pièces de ces deux derniers siècles : objets, mobilier, tapis, luminaires, graphisme, mode… On sait les ressortissants du Benelux très portés sur le sport. Dans le cas présent, les scénographes n’ont assurément pas fait dans la dentelle et appuyé la métaphore à outrance, en déployant autour des pièces, afin de signaler leur provenance, des paravents aux couleurs des deux pays. Un dispositif tout sauf gracieux. Reste que les objets ici présentés permettent de lire les esthétiques respectives des deux contrées, grâce notamment à un système de pièces exhibées en duos facilitant la comparaison, et offrant, c’est selon, similitudes ou différences. Il faudra tout de même attendre la fin du XIXe siècle pour voir la jeune Belgique – laquelle n’a obtenu son indépendance des Pays-Bas qu’en 1830 – s’émanciper de sa grande rivale et proposer un style on ne peut plus étonnant, l’Art nouveau, contre lequel s’offusquent illico des Néerlandais qui le jugent… « licencieux ». Aussi, est-il amusant de voir côte à côte des protagonistes de cette « guerre des styles » : d’un côté donc, les Belges Philippe Wolfers, Victor Horta ou Henry Van de Velde ; de l’autre, les Néerlandais Jacobus Wilhelmus Gidding, Hendrik Petrus Berlage ou Christiaan Wegerif. Plus tard, la modernité se chargera d’aplanir les « différends », comme en témoignent ces sièges faits de tube en acier chromé, façon Bauhaus, du Belge Gaston Eysselinck et du Néerlandais Mart Stam. Installée dans l’aile XVIIIe du musée, la partie contemporaine, dernière section de l’exposition, bénéficie, elle, d’une scénographie plus élégante. S’y retrouvent les acteurs-phares du moment, tels Wieki Somers et Bertjan Pot pour les Pays-Bas, Charles Kaisin et Maarten De Ceulaer pour la Belgique, regroupés par familles autour « d’actions simples tirées de la vie quotidienne » : Écrire, Dormir, Grandir, Manger…

« Design Derby, Belgique-Pays-Bas, 1815-2015 »

Design Museum, Jan Breydelstraat 5, Gand (Belgique), www.designmuseumgent.be

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°687 du 1 février 2016, avec le titre suivant : Belgique-Pays-Bas : le match design

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque