Beautées islamiques

Par Laure Meyer · L'ŒIL

Le 23 avril 2008

Les arts de l’islam n’ont été présentés que tardivement dans les Musées royaux d’art et d’histoire de Bruxelles, mais après un long oubli une galerie leur est maintenant consacrée.

Parmi les mille deux cents objets de la collection, elle permet d’exposer trois cent quarante pièces de qualité créées du viie au xviie siècle dans toutes les régions islamisées qui s’étendaient du sud de l’Espagne au nord de l’Inde.
Les Éléments d’architecture en bois provenant d’une mosquée annoncent le caractère abstrait de cet art, une abstraction qui met l’accent sur la beauté des matières, la vigueur des lignes, la chaleur des tons. Dès le xiie siècle en Égypte ou en Syrie, le travail des métaux atteint sa perfection pour produire vers 1320 le Casque au nom du sultan Qalawun, en acier incrusté d’or. Parallèlement, s’affirme le point fort de la collection, triomphe des textiles de toutes sortes, en lin à broderie de soie, avant les tissages de soie turcs et les velours de l’époque ottomane aux grands motifs puissants faits d’or et d’argent sur fond carmin. Certains tissus, les Lampas iraniens, signés comme des miniatures, illustrent une scène.
La collection de céramique jalonne toutes les époques depuis une mystérieuse Coupe à motif épigraphique du xe-xie siècle jusqu’aux pièces d’Iznik. La collection de verre, limitée mais séduisante, compte des Bouteilles en verre soufflé avec un décor de verre filé. Un art destiné à une population de marchands et à la cour des souverains régnants.

Voir

« L’art islamique dans les collections belges », Musées royaux d’art et d’histoire, parc du Cinquantenaire 10, 1000 Bruxelles, tél. 32 02 741 72 11, www.mrah.be

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°602 du 1 mai 2008, avec le titre suivant : Beautées islamiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque