Dimanche 21 octobre 2018

Artisan de l’affiche

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 janvier 2006 - 341 mots

Jacques Auriac était un de ces affichistes pour qui le métier relevait davantage de l’artisanat que de l’art. Il avait pourtant reçu une formation de peintre, mais sa peinture, il préféra la mettre au service des annonceurs, des administrations qui lui ont fait confiance dès les années 1950.
À l’époque, les agences de publicité n’avaient pas pignon sur rue, c’est chez l’éditeur Guy de la Vasselais que Jacques Auriac se vit offrir un relais de diffusion, parmi des graphistes fameux comme Raymond Savignac (le père de la Vache Monsavon). Auriac ne sera pas aussi célèbre que son aîné mais n’aura jamais à rougir de son parcours.
120 affiches réunies dans l’exposition, attestent de la vitalité de cet homme très fier de son statut de « meilleur ouvrier de France ». Son style clair, son emploi de couleurs vives et pures, la simplicité picturale, tout concourait à une efficacité immédiate.
Les PTT, Evian, les montres Lipp, les chaussures Bally, Air France ne s’y étaient pas trompés. Malgré le déclin de ce type d’affiches à la fin des années 1960, Auriac continua de séduire avec ses compositions franches. En 1970 et 1982, il rafle d’ailleurs le Grand Prix national de l’affiche et le code visuel du Salon de l’agriculture – un coq et un épi – marqueront durablement l’inconscient collectif.
Sans icône à son actif, Jacques Auriac est resté dans l’ombre, peu de publications, de trop rares expositions, celle de la bibliothèque Forney ressemble à un rattrapage. 50 années de création au fil d’une centaine de grands formats devraient permettre de vérifier la force plastique des propositions de cet affichiste prolixe.
À coup sûr, bien des images seront familières, entre les campagnes pour la Seita, le mont Saint-Michel, la SNCF ou le Petit Larousse. Auriac a fait partie du quotidien de nombreuses personnes, il ressort ainsi de l’anonymat le temps de cette exposition.

« Jacques Auriac affichiste, 1922-2003 », Bibliothèque Forney, 1 rue du Figuier, Paris IVe, tél. 01 42 78 14 60, jusqu’au 28 janvier. Cat. illustré dans la collection « Affichistes », 35 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°576 du 1 janvier 2006, avec le titre suivant : Artisan de l’affiche

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque