Mercredi 17 octobre 2018

Artbrussels

Foire sérieuse

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 1 avril 2006 - 394 mots

C’est parti pour la 24e édition de la Foire d’art contemporain Artbrussels. Le sérieux de sa clientèle attire chaque année davantage de galeries européennes dont une vingtaine de françaises cette saison.
« Les collectionneurs belges sont sérieux. Ils ont un respect avec un R majuscule du travail du galeriste », note Bernard Utudjian de la galerie parisienne Polaris, participant à la Foire depuis dix ans. Et de continuer : « Le jour du vernissage règne un silence incroyable parce que les visiteurs regardent les œuvres, cimaise après cimaise. Ils posent des questions et demandent le prix en dernier lieu. C’est un vrai bonheur pour moi et mes artistes. »
Les grands dessins aux crayons de couleur (1,50 x 1 m) de l’artiste belge Patrick Guns sont à noter sur son stand (1 200 € pièce). Ils illustrent avec dérision les femmes à plateau des ethnies africaines au sein desquelles les femmes élargissent et décorent leur lèvre inférieure avec un grand disque blanc. Sauf que, en référence à la colonisation, Patrick Guns a, avec beaucoup de dérision, remplacé les disques traditionnels par des assiettes de porcelaine européenne.
Spécialisée dans la photographie, la galerie Paviot expose un tirage de 1968 du Violon d’Ingres (150 000 €), soit une icône de Man Ray de 1924, et un programme d’artistes français autour des photos de Bogdan Konopka, Nancy Wilson-Pajic, Jürgen Nefzger à partir de 1 000 €. Pour sa deuxième participation, ses pronostics sont positifs : « Artbrussels n’est ni festive ni bouleversante en fréquentation, mais reste une foire efficace. Les visiteurs belges achètent en réfléchissant et bâtissent leur collection dans le temps, ne suivant ni l’impulsion, ni la mode. Ce sont de vrais collectionneurs en train de s’ouvrir à la photo. »
Un avis partagé en France par la galerie Loft qui présente un éventail d’œuvres d’artistes contemporains chinois de plus en plus collectionnés dans le monde entier.
La galerie Anne de Villepoix expose des artistes confirmés tels que Luiggi Ghirri et Martha Rosler à côté de noms plus jeunes et moins connus en France comme Satch Hoyt. La galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois présente, quant à elle, des affiches lacérées signées Raymond Hains et Jacques Villeglé entourées d’œuvres peintes de Gilles Barbier, Richard Jackson, Nedko Solakov et Saverio Lucariello.

« Artbrussels 2006 », Brussels Expo (Palais 11 et 12), place de Belgique, Bruxelles, www.artbrussels.be, 21-24 avril 2006.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°579 du 1 avril 2006, avec le titre suivant : Artbrussels

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque