Lundi 17 décembre 2018

Arcturus, l’éclectisme pour cadeau d’anniversaire

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 23 septembre 2009 - 344 mots

Au cœur de Saint-Germain-des-Prés, la galerie Arcturus, créée en 1999 par Anne de la Roussière, ex-directrice de banque, fête son dixième anniversaire avec une expo collective « 10 ans d’expositions, 10 ans d’émotions ! ».

Vingt artistes, peintres, sculpteurs ou photographes, proposent chacun une œuvre inédite dédiée à l’événement. Des plasticiens émergents (Nicolas Vial, Renny Tait, Gabriel Schmitz…) côtoient des artistes confirmés tel Marc Riboud, grand photographe français, ou encore Koen Vanmechelen, sculpteur flamand travaillant le verre de Murano. Le parcours au sein des deux étages se révèle fort diversifié, à l’image de la curiosité d’esprit de la sémillante galeriste. « J’ai un choix volontairement éclectique. Au début, on m’avait conseillé de compartimenter, mais pourquoi faire en peinture ce qu’on ne fait pas en musique ? Par exemple, on peut aimer la musique du XVe comme celle du XXe siècle ; en art, j’aime aussi faire bouger les lignes. » À ce jeu des chaises musicales, constatons que cette exposition-chorale à la galerie Arcturus s’avère passionnante à suivre. D’une part, la pluralité des médiums invite à multiplier les vases communicants entre eux. Par exemple, les clichés sépia d’Alfons Alt rappellent malicieusement le photo-picturalisme d’antan, longtemps enfermé dans l’imitation de la peinture. D’autre part, toujours dans cette idée d’ouvrir les vannes, on s’aperçoit vite que cette expo gigogne, basculant aussi bien de l’abstrait au figuratif, que du gestuel au très méticuleux, ne se perd toutefois jamais en route, et ce grâce à la présence de certaines idées-forces – la plus manifeste étant celle qui consiste à porter un regard poétique sur l’architecture urbaine et la relation du corps à l’espace. On retrouve cette constante aussi bien chez les sculpteurs (Vanmechelen) que chez les peintres (Gimenez, Salzmann, Tait, Ylag) et photographes (Abbadie, Riboud, Kalvar) réunis ici. Ainsi dès l’instant qu’un œil sensible est là pour trier, l’éclectisme permet d’élargir les horizons tout en évitant aspect fourre-tout et sectarisme, cette expo-somme en étant la preuve la plus éclatante.

10 ans d’expositions, 10 ans d’émotions !, galerie Arcturus, 65, rue de Seine, Paris VIe, jusqu’au 31 octobre 2009.

Plus de liens

Voir l'Espace Galerie de Arcturus

Voir la fiche de la galerie sur artclair.com

Voir le site de la galerie Arcturus

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°617 du 1 octobre 2009, avec le titre suivant : Arcturus, l’éclectisme pour cadeau d’anniversaire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque