Architectures thérapeutiques

L'ŒIL

Le 1 octobre 1998

Les centres d‘aliénés évoquent généralement des lieux sinistres peu propices au bien-être de leurs pensionnaires. Mais il y a asile et asile. Ceux créés en Suisse au siècle dernier échappent à cette sombre réputation attachée au noir passé de la psychiatrie. En témoignent les dessins originaux et les plans d‘exécution de onze projets réalisés dans divers cantons romands, entre 1830 et 1930. Implantés à la campagne, conçus comme de véritables « villes miniatures », ils étaient le fruit d‘une étroite collaboration entre architectes (Henri Labrouste, Samuel Vaucher-Crémieux...) et médecins qui prêtaient à leur apparence et organisation des vertus salutaires. Sont également présentés, en contrepoint, les projets lauréats du récent concours de l‘hôpital d‘Yverdon-les-Bains, reflétant les conceptions actuelles de ce domaine méconnu.

LAUSANNE, École polytechnique fédérale, jusqu‘au 11 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°500 du 1 octobre 1998, avec le titre suivant : Architectures thérapeutiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque