Vendredi 6 décembre 2019

Architecture active

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 31 mai 2002 - 75 mots

Développés depuis 1997, les Bureaux d’activités implicites (BAI) de Tatiana Trouvé ont trouvé au Palais de Tokyo un abri propice à leur développement.

Ces structures fragiles, à la croissance quasi organique, prennent l’aspect de maquettes où voisinent dispositifs sonores et visuels. À côté, l’artiste a dressé un Polder, autre élément classique de son vocabulaire. Architectures précaires, ces constructions de taille modeste dessinent autant d’espaces intimes propres à recueillir les sentiments et les activités de chacun.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°150 du 31 mai 2002, avec le titre suivant : Architecture active

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque