Dimanche 18 février 2018

musée

Agatha Christie, de l’archéologie au crime

L'ŒIL

Le 3 mars 2008

Rendez-vous avec la mort, Meurtre en Mésopotamie, Mort sur le Nil... Ces romans mondialement connus sont nés d’une fascination pour l’Orient et d’expériences vécues par l’auteur avec l’archéologue Sir Max Mallowan, qu’elle épouse en 1930. Jusqu’à sa mort en 1976, elle le suit sur les chantiers où le climat parfois tendu, loin de la civilisation, ne peut que nourrir son imaginaire littéraire. L’exposition proposée à Bâle est conçue comme un voyage, commencé à la gare Victoria de Londres à l’époque des trains de luxe et entraînant le visiteur au cœur des paysages imposants de Syrie et d’Irak, où l’archéologue a dirigé de nombreuses expéditions et où Agatha Christie a dessiné et photographié les fouilles de son mari. 200 pièces archéologiques sont rassemblées, provenant des découvertes spectaculaires de Mallowan ou prêtées par le British Museum. Des photographies, des livres, des objets de voyage de l’écrivain, un film inédit de 1938, des costumes et éléments de décors du Crime de l’Orient-Express complètent cet ensemble pour recréer à la fois l’ambiance des fouilles et l’atmosphère si particulière des intrigues de la romancière britannique.

BÂLE, Musée des Antiquités classiques, 29 octobre-1er avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Agatha Christie, de l’archéologie au crime

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque