Samedi 24 février 2018

Expositions : le trou d’air habituel de février

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 2 mars 2009

PARIS [02.03.09] - Le calendrier des expositions enregistre toujours un « trou d’air » en février. Les grandes expositions sont terminées et les nouvelles se mettent lentement en place. D’autant qu’après Picasso et les maîtres, il faut se réhabituer aux fréquentations plus modestes.

La fin février offre peu de statistiques sur la fréquentation des expositions. Du coté des expositions terminées, on note des déceptions (Nantes et Dunkerque), et des succès méritants (Musée Rodin). En revanche, les quelques manifestations en cours affichent des scores plutôt enviables.

A Nantes, l’exposition sur les  années italiennes de Simon Vouet, qui s’est déroulée du 21 novembre au 23 février 2009, rassemblait des œuvres importantes du chef de file de l’importante colonie d’artistes français en Italie, et a attiré 34 000 visiteurs. Ce résultat est plutôt décevant, d’autant plus qu’il s’agissait d’une très belle exposition, portée par un propos scientifique. A titre de comparaison, l’exposition « Philippe de Champaigne - Présence cachée » au musée des Beaux-arts de Lille (27 avril-15 août 2007) avait attiré 76 000 visiteurs pour la même durée, soit  820 visiteurs par jour.

La fréquentation de la première grande rétrospective d’Anthony Caro au LAAC de Dunkerque, « Sculptures d’acier 1960-2006 », (11 octobre- 21 février) est estimée à environ 2000 visiteurs par mois. Ce chiffre est plus élevé que pour l’autre volet des expositions consacrées à l’artiste, « Les Barbares » au musée des beaux-arts et de la dentelle de Calais, qui a attiré quant à lui 800 visiteurs par mois environ.

L’exposition « La passion à l’œuvre, Rodin et Freud collectionneurs » qui a eu lieu du 15 octobre 2008 au 22 février 2009 au musée Rodin a attiré 57 841 visiteurs en tout, soit 551 visiteurs par jour en moyenne. Ce chiffre, relativement bon, n’atteint cependant pas le succès de l’exposition « Figures d’Eros » en 2007, qui avait attiré 83 607 visiteurs, soit une moyenne de 820 visiteurs par jour. Il est vrai que le sujet est moins facile.

Après nous être intéressés à certaines expositions qui viennent de se terminer, jetons à présent un œil sur les chiffres de fréquentation de quelques expositions en cours.

Excellent départ pour l’exposition Emil Nolde au musée Fabre de Montpellier, qui a attiré plus de 5 500 visiteurs dès la première semaine, pendant les vacances de février. Ce chiffre est comparable à la rétrospective de Courbet qui s’est tenue au musée Fabre pendant l’été 2008 et qui a également attiré 5 500 visiteurs la première semaine.

Record de fréquentation de l’Espace 315 du Centre Pompidou depuis sa création, avec le succès de l’exposition Damián Ortega. Champ de vision. Depuis son inauguration le 12 novembre 2008, l’exposition a attiré plus de 83 021 visiteurs, soit une moyenne de 1078 par jour. Ce succès ne se rapproche tout de même pas de l’exposition du sculpteur David Smith en 2006, qui avait attiré 110 594 visiteurs en deux mois, soit 1897 par jour en moyenne.

L’exposition « Terre natale » à la Fondation Cartier (21 novembre-15 mars) se révèle être également un succès, puisqu’elle a attiré 60 000 visiteurs jusqu’à présent, soit 20 000 par mois en moyenne.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque