Exposition sauvage dans les toilettes du MoMA

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 avril 2008

NEW YORK (USA) [14.04.2008] %26ndash; Quatre jeunes artistes ont investi les toilettes du MoMA de New York vendredi 4 avril 2008. Un peu avant 18h, ils ont install%26eacute; des photos, des dessins, et des sculptures Et produit une performance.

Jonathan Hartshorn, Brendan Carney, Thury Sigurthorsdottir et Scott Lawrence sont étudiants en dernière année à l’Ecole d’Art Visuel de New York. Hartshorn avait déjà investi les toilettes du MOMA MoMA le mois dernier, et semble particulièrement apprécier les sanitaires du musée : « Ces toilettes sont tellement propres ! (...) qu’on dirait un espace d’exposition. »

Ces jeunes artistes sont entrés à tour de rôle dans les toilettes où ils ont déposé leur œuvres. Hartshorn a fait une performance : il s’est assis par terre, un rideau de douche sur la tête, et a jeté des fleurs au sol. La performance a été interrompue une demi-heure plus tard par un gardien, prévenu qu’ « un malade mental se trouvait dans les toilettes. »

Selon les artistes, ce happening n’est pas une attaque contre le musée. Hartshorn a expliqué que « l’exposition était plus faite pour exprimer un moyen d’accepter les choses contre lesquelles on se rebelle, mais sans vraiment s’y conformer » : c’est l’institution dans son sens large qui est critiquée. Le MoMA semble avoir pris avec humour cette intervention. Kim Mitchell, directeur de la communication, a observé : « Nous savions qu’il se passait quelque chose d’inhabituel vendredi, car la queue pour les toilettes était plus longue que d’habitude. »

Brendan Carney, un des étudiants, a créé un site pour l’événement : celui-ci reprend presque à l’identique l’interface du site du MoMA (moma.org) , et se nomme momaexhibitions.org. La seule différence est un lien appelé «Group Exhibition Down to Nature », qui mène à une description ainsi que des images de la performance du 4 avril. Les autres liens renvoient au véritable site du MoMA. Le musée ne semble pas avoir contesté ce site jumeau : par ailleurs lorsque Carney a acheté le nom de domaine « momaexhibitions » pour 7,95 dollars, il a été surpris que le musée n’en soit pas propriétaire. (source New York Times)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque