Dimanche 25 février 2018

Exposition fermée à Vallauris : des associations dénoncent la censure

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 mai 2010

NICE [10.05.10] – L’association Botoxs, et l’Observatoire de la liberté de création dénoncent la fermeture de l’exposition de Zineb Sedira au musée Picasso de Vallauris et demandent sa réouverture.

Suite à la fermeture de l’exposition de l’artiste franco-algérienne Zineb Sedira au musée national Pablo Picasso de Vallauris (Alpes-Maritimes) le 28 avril 2010, l’association Botoxs – qui regroupe différents lieux d’art contemporain à Nice et dans sa région pour la diffusion et la promotion de l’art contemporain – et l’Observatoire de la liberté de la Création, organisme de la Ligue des droits de l’Homme, manifestent leur vif mécontentement et demandent la réouverture imminente de l’exposition au public.

Mécontents de voir dans une vidéo de l’artiste le mot « harki » traduit par « collaborateur », une association de harkis et d’anciens combattants avaient protesté auprès du maire de Vallauris. Par « souci d’apaisement », le directeur du musée, Maurice Fréchuret, avait demandé à l’artiste de modifier le sous-titrage en ne traduisant pas le mot « harki ». Or, avant-même que la modification ne soit faite, le maire, Alain Gumiel, ordonna la fermeture de l’exposition et du musée.

Pour l’association et l’Observatoire, il s’agit d’une censure « inacceptable » et « inadmissible » de la part de la mairie de Vallauris et ils considèrent cette décision « disproportionnée » et portant atteinte à la liberté de création et aux droits de l’artiste.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque