26 mai. - 27 sep. 2015

Paris Musée Cognacq-Jay

Thé, café ou chocolat - L'essor des boissons exotiques à Paris au XVIIIe siècle

Le musée Cognacq-Jay retrace l'engouement pour les boissons exotiques au XVIIIe siècle à travers les objets liés à leur dégustation et les œuvres illustrant ces rituels.

Le musée Cognacq-Jay aborde le Siècle des Lumières par un prisme sociétal et gourmand. La nouvelle exposition du musée dédié au XVIIIe siècle porte en effet sur la mode des boissons exotiques. Vantés pour leurs vertus thérapeutiques, le café, le thé et le chocolat ont été introduits en Europe à partir du XVIIe siècle. Ces produits rencontrent alors un franc succès à la cour et leur consommation devient, au XVIIIe, un rituel de plaisir et de sociabilité pour l’aristocratie et la grande bourgeoisie. Produits de luxe de par le coût élevé de leur importation, ils sont aussi des signes de prestige. Cette mode appelle la création de mobiliers et de services adaptés à leur dégustation, elle est aussi l’origine de nouveaux lieux de consommation publique, les cafés, et de nouvelles pratiques de table, comme le petit déjeuner et le goûter. L’exposition revient sur cet engouement à travers des peintures, des gravures ou encore des services manufacturés.

Commissariat : Rose-Marie Mousseaux, directrice du musée Cognacq-Jay
Catalogue : Paris Musées, 176 p., 29 €

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque