Mercredi 20 février 2019

11 fév. - 02 mai. 2014

Paris École nationale supérieure des beaux-arts

Le paysage à Rome entre 1600 et 1650

Les Beaux-arts dévoilent leur importante collection de dessins de paysages de la campagne romaine du Grand Siècle.

Au XVIIe siècle Rome devient la terre d’élection des peintres de paysage ; les artistes européens attirés dans la ville Eternelle par ses richesses archéologiques et ses grands maîtres y découvrent alors, en effet, la beauté de la campagne environnante et sa lumière si caractéristique. Cet afflux d’artistes crée une vive émulation qui aboutit à la conception d’un genre artistique nouveau : le paysage idéal. L’exposition s’intéresse à l’émergence de ce genre et aux échanges alors à l’œuvre entre les colonies d’artistes, de différentes nationalités, présents à Rome entre 1600 et 1650. Elle montre l’évolution entre la pratique de la veduta des sites antiques, héritée des peintres maniéristes, et l’essor du dessin sur le motif en immersion dans la campagne. Elle présente ainsi de nombreuses études réalisées sur le vif, mais aussi des dessins plus élaborés, qui pour certains ont servi de point de départ à des fresques, des tableaux ou des gravures.

Commissaire : Emmanuelle Brugerolles

Informations pratiques
ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS

14, rue Bonaparte
75006 Paris
France

Contact
+33 (0)1 47 03 50 72

www.ensba.fr
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque