18 mai. - 25 nov. 2014

Avignon Ancienne prison Saint-Anne

La disparition des Lucioles

La Collection Lambert présente des œuvres contemporaines traitant de l’enfermement et de la solitude dans l’ancienne prison Sainte-Anne.

Afin d’accueillir la donation de 556 œuvres du galeriste Yvon Lambert à l’Etat français, l’Hôtel de Caumont, qui abrite la Collection Lambert, est actuellement fermé pour travaux de rénovation et d’extension. Pour présenter son exposition estivale la Collection investit un autre lieu patrimonial avignonnais : la prison Sainte-Anne. La collection présente ainsi des œuvres de son fonds, mais aussi de la collection privée d’Enea Righi et d’autres collections publiques et privées, dans cette prison désaffectée il y a à peine dix ans et située juste derrière le Palais des Papes. Les œuvres contemporaines investissent les cellules, les couloirs et certaines cours de l’ancien lieu de détention. Afin d’entrer en résonnance avec ce lieu particulier, les œuvres sélectionnées traitent de l’enfermement, mais aussi du passage du temps et de la solitude. Le parcours réunit des pièces d’Adel Abdessemed, Ai Weiwei, Francis Alÿs, Kader Attia, Alighiero Boetti, Christian Boltanski, Mircea Cantor, Berlinde De Bruyckere, Jan Fabre, Mounir Fatmi, Kendell Geers, Claude Lévêque, Martha Rosler, ou encore Andy Warhol.

Informations pratiques
ANCIENNE PRISON SAINT-ANNE

7 rue des escaliers Sainte-Anne
84000 Avignon
France

Articles liés à cet évènement

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque