Dimanche 25 octobre 2020

12 mai. - 01 sep. 2012

Parc des expositions de Paris - Porte de Versailles

Toutankhamon, son tombeau et ses trésors

Qui n’a jamais rêvé d’être l’archéologue qui a découvert le tombeau de Toutankhamon ? Mis au jour en novembre 1922, le tombeau avait été découvert inviolé depuis 3300 ans et les quelques 5 000 reliques qu’il conservait étaient intactes. Le Parc des Expositions, à Paris, propose de faire revivre ce tombeau dans une reconstitution spectaculaire des chambres funéraires du pharaon devenu mythique.

L’histoire débute en 1917, lorsque l’égyptologue britannique Howard Carter effectue des fouilles dans la Vallée du Nil dans l’espoir de trouver le tombeau de Toutankhamon. Alors que son mécène, Lord Carnarvon, commençait à ne plus y croire, la ténacité de Carter lui permet de découvrir, le 4 novembre 1922 quelques marches d’escalier qui le mènent droit vers la chambre funéraire de Toutankhamon. Petit pharaon de la XVIIIe Dynastie d’Egypte, Toutankhamon régna de 1332 à 1323 avant J.C., avant de tomber dans l’oubli. Suite à la découverte de son tombeau intact, contrairement aux autres tombes de la Vallée du Nil, son nom est devenu légendaire et quiconque pense à l’Egypte antique revoit son masque mortuaire en or massif.

Le Parc des Expositions, à Porte de Versailles, propose une expérience inédite : recréer le tombeau de Toutankhamon tel qu’il était lorsqu’il fut ouvert après 3300 ans d’oubli absolu. En raison de la fragilité des pièces originales (presque toutes conservées au musée du Caire), un travail de 5 ans a été nécessaire aux organisateurs de l’exposition pour réaliser des répliques exactes des quelques 1000 objets funéraires présentés. Pendant 10 ans après la découverte de la tombe, Howard Carter a répertorié et photographié chaque relique (plus de 5000) qui accompagna le pharaon dans son dernier voyage pour l’au-delà ; c’est ce qui a permis aujourd’hui de reconstituer trois chambres funéraires à l’identique. Dans une mise en scène spectaculaire, le visiteur devient archéologue et revit le moment magique de la mise au jour de l’un des plus exceptionnels trésors qui aient existé.

Dans une scénographie réalisée par l’atelier de Rainer Verbizh, et avec le concours d’un comité scientifique d’égyptologues internationaux, l’exposition « Toutankhamon. Son tombeau et ses trésors » présente les pièces importantes du tombeau : le char d’apparat doré, le lit rituel, le trône, le sarcophage… Une exposition fascinante à condition d’oublier qu’il s’agit uniquement d’œuvre factices.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque