Mercredi 28 octobre 2020

16 juin. - 13 jan. 12-13

Amsterdam Hermitage

L'Impressionnisme - La sensation et l'inspiration

Le musée de l’Hermitage d’Amsterdam expose dans leur contexte artistique et historique les oeuvres célèbres du Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. L’exposition « Impressionnisme : Sensation et Inspiration » met en lumière le mouvement impressionniste et son époque, grâce à un panel de peintres allant du Néo-classicisme au post-impressionnisme, en passant par l’école de Barbizon et les sculptures de Rodin.

Pendant la première moitié du XIXe siècle, l’Académie des Beaux-Arts détient toujours le statut d’institution prestigieuse et le monopole des codes esthétiques. Certains artistes vont cependant aller à l’encontre du dictat classique grâce à une touche libérée et une recherche de sensation.. Cela étant, cette décision n’est pas sans risque. En effet, la scène artistique est dominée par le Salon de Paris, consécration absolue pour les artistes de l’époque. Face à un jury uniquement composé de membres de l’Académie, les artistes proposent des toiles conformes aux canons esthétiques classiques. Le nouveau groupe de peintres libres, incarné par Manet, y est systématiquement refusé. Á la suite d’un énième refus et grâce à l’intervention de Napoléon III, un second salon est proposé, le Salon des Refusés. Manet y expose son fameux Déjeuner sur l’herbe, qui fait scandale. Cette exposition restera un événement ponctuel, et ne sera réitérée qu’en 1884.

Le groupe autour de Manet s’élargi progressivement suite au Salon des Refusés, et c’est en 1874 qu’une trentaine d’artistes exposent dans l’atelier du photographe Nadar. La presse critique sévèrement l’événement, et le journaliste Louis Leroy traite les artistes d’ « impressionnistes ». Non découragé, le groupe reprend la critique pour s’en faire un titre de gloire. L’exposition choque la plupart des visiteurs. Les peintures de Monet, Cézanne ou encore Seurat contrastent avec le classicisme du Salon de Paris. Les grands sujets bibliques ou mythologiques font place à l’anecdotique, le léché de la peinture se transforme en petites tâches colorées et la rigueur académique en un dessin libre aux contours flous. Les impressionnistes privilégient l’instant, la recherche d’une sensation. L’étude de la couleur devient le centre de leur préoccupation, à travers la décomposition de la lumière. Leurs prédécesseurs, les peintres de l’école de Barbizon, étaient les premiers à peindre en plein air grâce à l’arrivée des tubes de peinture et des toiles prêtes à l’emploi. Alors qu’ils s’en tenaient aux paysages (genre célébré par l’Académie), les impressionnistes vont choisir de représenter leur quotidien. Monet, dans Femme au jardin, remplace le paysage classique aux allures antiques par son jardin et la vénus, emblème de la représentation féminine, par une femme anonyme, de dos, habillée à la mode de l’époque.

« Impressionnisme : Sensation et Inspiration » met en lumière ce contraste des différentes peintures de l’époque. Le visiteur peut ainsi confronter le très classique Vue de la place de l'Étoile et des Champs-Élysées animés (1878) d'Edmond-Georges Grandjean à la vision impressionniste de la Place du Théâtre Français à Paris (1898) de Pissarro. Une sélection d’œuvres de l’école de Barbizon permet également d’expliciter la dette de l’impressionnisme envers ses prédécesseurs. L’exposition revient également sur le romantisme finissant de la seconde moitié du XIXe siècle avec la célèbre toile d’Eugène Delacroix, Chasse aux lions au Maroc.

Auguste Rodin, à l’instar de ses amis peintres, tentait de saisir l’instant, de capter et d’enfermer dans le marbre le moment fugitif. Une sélection de ses oeuvres illustre la nouvelle ère artistique de la seconde moitié du XIXe siècle entreprise par les impressionnistes et leurs contemporains. Le post-impressionnisme, incarné par Van Gogh et Gauguin fait également partie de l’exposition. Le monde idéal et spirituel tahitien de Gauguin n’est pas sans rappeler les innovations picturales de ses prédécesseurs.

« Impressionnisme : Sensation et Inspiration » a été réalisée sous les commissariats d’Albert Grigorjevitsj Kostenevich de Michail Dedinkin et de Birgit Boelens.

Informations pratiques
HERMITAGE

Nieuwe herengracht 14
Amsterdam 1001
Pays-Bas

Contact
+31 (0)20 530 87 51

www.hermitage.nl
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque