Dimanche 25 octobre 2020

28 sep. - 27 jan. 12-13

Paris Musée d'art et d'histoire du judaïsme

Juifs d'Algérie

Pour célébrer le cinquantenaire des accords d’Évian, le MAHJ présente une exposition inédite retraçant les grandes étapes de l’histoire des juifs d’Algérie. Plus de 250 documents issus des collections publiques françaises et étrangères, ainsi que des pièces d’archives administratives et familiales forment le corpus du parcours.

La perte mémorielle de ce que fut le judaïsme en Afrique du Nord et l’impact du rapatriement des juifs d’Algérie sur le judaïsme métropolitain sont au cœur de l’exposition, divisée en huit étapes chronologiques.

De la haute antiquité, où les premières traces de communautés juives sont attestées par l’historiographie, à l’indépendance de l’Algérie en 1962 en passant par la conquête française dès 1830, l’exposition retrace la diversité et la complexité de l’histoire des juifs d’Algérie. Mais ce sont les rapports complexes entre juifs, musulmans, chrétiens, français et algériens du 19e et 20e siècle qui font l’objet d’une attention particulière, afin de mieux comprendre ce que l’Algérie représente aux yeux des juifs rapatriés en France. La période de la décolonisation, qui précède de peu l’exode des juifs d’Algérie en France, est marquée par un grand trouble pour le communauté juive, dans l’impossibilité de prendre position, et subissant des attaques à répétitions des musulmans algériens d’un côté et des catholiques français de l’autre. L’exposition se termine sur l’influence de l’arrivée des juifs d’Algérie sur le développement du judaïsme français.

Au-delà de l’apport évident de l’exposition « Juifs d’Algérie » dans le cadre de l’anniversaire des accords d’Évian, l’exposition se caractérise par l’utilisation d’archives familiales. Se basant sur une pratique déjà mise en place par le musée pour trois de ses grandes expositions, le MAHJ a lancé un appel à la participation au projet « Juifs d’Algérie » et à la collecte d’archives en vue de constituer un fonds sur le sujet dès 2011. Plus d’une centaine de familles ont répondu à l’appel, alimentant l’exposition de photographies, portraits peints, papiers familiaux et administratifs, et objets datant principalement de la fin du 19e siècle à 1962.

Le commissariat de l’exposition a été réalisé par Anne Hélène Hoog, assistée de Virginie Michel et Sophie Rodrigues.

Informations pratiques
MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE DU JUDAÏSME

Hôtel de Saint-Aignan - 71, rue du Temple
Paris 75003
Ile-de-France
France

Contact
+33 (0)1 53 01 86 53

www.mahj.org
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque