05 avr. - 09 sep. 2012

Londres Tate Modern

Damien Hirst

Première rétrospective d'envergure pour l'enfant terrible de l'art contemporain anglais, la Tate Modern fait le point sur l’œuvre de Damien Hirst. Une belle occasion de se faire son idée sur l'un des ténors des Young British Artists, encensé par certains, décrié pour son goût de l'argent par d'autres.

Des premières œuvres, faites avec les moyens du bord alors que l'artiste travaillait encore sur des chantiers, aux plus récentes, les œuvres gagnent en monumentalité à mesure que le parcours se déploie. Non chronologique, il répond à une logique autre : si la première salle est consacrée aux travaux de jeunesse de Damien Hirst, (assemblage de blocs de bois colorés, premier shot painting non encore automatisés), ses collages d'ailes de papillons, également réalisées au début de sa carrière, se retrouvent dans la dernière salle de l'exposition.

En guise de fil rouge sur l'ensemble du parcours, la mort, véritable obsession de l'artiste. Les éléments picturaux propres à l'artiste sont là pour le rappeler. Du cliché noir et blanc où il s'est fait photographier avec un mort (1991), au monochrome noir constitué de mouches mortes, sans oublier les animaux plongés dans le formol, le travail fait sens. Le célèbre requin, gueule béante, (The Physical Impossiblity of Death in the Mind of Someone Living), impressionne particulièrement. A côté des vaches, moutons et aigles ailes battantes, un film montre le travail opéré sur les carcasses, avant qu'elles ne deviennent œuvres.

Se donne enfin à voir, les cabinets de médecine, ces armoires à pharmacie constituées d'alignement de gélule de médicament. Son célèbre crâne humain orné de véritables diamants, l'une des œuvres contemporaines les plus chères, est exposée à la Turbine Hall. Dans une salle noire, sous haute surveillance, il faudra déposer son sac pour avoir la chance de voir For the Love of God.
Au fil de l'exposition, plus de 70 œuvres, sélectionnées par le commissaire de l'exposition Ann Gallagher, sont à découvrir jusqu'au 9 septembre.

Informations pratiques
TATE MODERN

Bankside
Londres
SE1 9TG
Royaume-Uni

Contact
+44 (0)2 078 878 000

www.tate.org.uk
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque