Mercredi 21 octobre 2020

21 mar. - 16 juil. 2012

Paris Galeries nationales du Grand Palais

Beauté Animale

L’animal, rien que l’animal. Représenté seul et pour lui même, c’est le parti pris de la nouvelle exposition du Grand Palais. De Dürer à Jeff Koons, 120 pièces marquantes de l’art occidental restituent la fascination de l’homme pour les espèces qui l’environnent.

Art mineur, l’art animalier ? Le sujet a pourtant passionné les plus grands : Léonard de Vinci, Raphaël, Rembrandt, Delacroix, Van Gogh... Pour donner à voir l’importance de cet héritage, le Grand Palais a choisi de « n’exposer que des oeuvres dans lesquelles les animaux sont représentés seuls, pour leur beauté, hors de toute présence humaine » explique Emmanuelle Héran, commissaire de l'exposition. Entre squales et lion, le visiteur peut ainsi s’attendre à quelques frissons.

Découpée en cinq thématiques, les différentes salles de l’exposition fournissent des éclairages utiles sur la relation que l’homme a pu entretenir avec les animaux. Une relation distendue, puisqu’au fil des époques « l'usage que nous faisons des animaux évolue. Bien des oeuvres en témoignent » explique encore Emmanuelle Héran. Si « au XVIe siècle, précise Philippe Comar, professeur à l'École des beaux-arts de Paris, on cherche à établir une ressemblance entre l'homme et l'animal en mettant en évidence les traits physiques et psychiques », une rupture s’opère à la publication de L’origine des espèces, dans lequel Charles Darwin affirme le cousinage de l’homme et du singe. La relation qui unissait jusqu’alors l’animal à l’homme se teinte d’inquiétude. L’image du primate, jusque là convenue, s’en trouve bouleversée, comme en témoigne le buste d’orang-outan sculpté par François Pompon.

« Beauté animale », un sujet transversal attirant mais dont l’évidence pourrait cependant risquer de laisser dubitatif les arpenteurs habitués des expositions. Trop court, le parcours est à l’image du propos, lisse, accrocheur mais sans véritable consistance. Basés sur l’iconographie, les rapprochements effectués ne permettent malheureusement pas d’ouvrir sur un débat scientifique digne de ce nom.

Peintures, dessins, sculptures, photographies… L’exposition réunit environ 120 pièces, de la Renaissance à nos jours. Son commissariat est assuré par Emmanuelle Héran, conservateur du patrimoine.

Informations pratiques
GALERIES NATIONALES DU GRAND PALAIS

3, avenue du Général Eisenhower
Paris 75008
Ile-de-France
France

Contact
+33 (0)1 44 13 17 17

www.grandpalais.fr
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque