20 juin. - 20 sep. 2009

Montpellier Musée Fabre

Alfons Mucha (1860-1939)

L’affiche qui lance sa carrière et son style est celle qui magnifie la grande Sarah Bernhardt dans « Gismonda » de Sardou. D’autres suivront : « Hamlet », « Médée », que le Tout Paris s’arrachera. Une salle est consacrée aux magnifiques créations issues de cette collaboration. Sa célébrité parisienne le propulse dans l’affiche commerciale : la première, celle des cigarettes Job annonce les poncifs de l’Art Nouveau : beautés diaphanes et alanguies dont la chevelure se transforme en spirales linéaires. Elles seront utilisées pour les plus grandes marques de spiritueux, chocolats, biscuits….qui marquent sa consécration populaire. Il produit des documents décoratifs où il exerce ses talents de graphiste et fait ses armes dans la peinture d’histoire en illustrant un ouvrage de vulgarisation historique « épisode de l’histoire d’Allemagne » de Charles Seignobos. Ses superbes gouaches préparatoires révèlent un Mucha consciencieux, attentif aux moindres détails.
L’étonnante reconstitution des pastels et fresques du pavillon de la Bosnie-Herzégovine de l’Exposition Universelle de 1900 montre un artiste à l’apogée de sa carrière : silhouettes cernées, couleurs transparentes et teints lumineux donnent toute sa légèreté à l’ouvrage monumental.
Fort de son expérience - et de sa fibre patriotique - il entreprend enfin de 1910 à 1928 une vaste épopée picturale, l’œuvre de sa vie, à la gloire du peuple slave après la déclaration d’indépendance de la Tchécoslovaquie en 1918. Deux toiles monumentales peintes à la détrempe « le Mont Athos » et « l’Apothéose des Slaves » closent de façon magistrale ce foisonnant chapitre.

Le Musée Fabre signe là une exposition d’une qualité exceptionnelle mise en valeur par une scénographie imaginative, originale qui permet au visiteur d’admirer avec un même bonheur les œuvres très petites comme les plus monumentales. La reconstitution d’une rue parisienne longée de boutiques de luxe, restitue bien – entre autre - l’atmosphère de la Belle Epoque où la créativité, l’insouciance et le luxe étaient à l’ordre du jour.

Légende photo : © Mucha Trust 2009
Informations pratiques
MUSÉE FABRE

Esplanade Charles de Gaulle
34000 Montpellier
France

Contact
+33 (0)4 67 14 83 00

museefabre.montpellier-agglo.com
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque