12 avr. - 27 mai. 2008

Paris Galerie Daniel Templon - Paris 3e

Jim Dine - Pinocchio

La 1ère salle nous montre les imposantes sculptures en bois du célèbre pantin, accompagnées de dessins, et la 2ème nous présente des gravures retraçant les différents épisodes des Aventures de Pinocchio.

Cela fonctionne bien. Les sculptures de Dine font penser aux jouets pour enfants, de même la figure de Pinocchio nous renvoie à la culture populaire de Disney et consorts, pour autant on sent bien que Dine, via cette série commencée depuis 2004, s’éloigne résolument du Pop Art et qu’il s’intéresse moins à la société de consommation qu’au sentiment d’inquiétante étrangeté du conte original ainsi qu’à l’Histoire de la sculpture.

Dans la galerie, la circulation entre les pièces se fait facilement et c’est un réel plaisir d’observer le travail du sculpteur façon work in progress. Accrochez-vous, Dine travaille à la tronçonneuse ! Il laisse deviner l’outil, c’est à la fois brut de décoffrage et extrêmement raffiné. On pense aux statues en bois primitives, aux sculptures en bois entaillé de Baselitz ou encore à Brancusi, travaillant le socle comme partie intégrante de ses sculptures. Dans la superbe pièce Pink Wash (bois verni, 2006), on remarque le visage sculpté de Pinocchio et deux socles (un morceau de bois brut sur un bout de tronc) : qu’est-ce qui fait œuvre ? Le visage ? Le socle ? Les deux ? Le tout ? Ca se présente comme un bout de bois, ça renvoie donc au conte, mais c’est aussi un totem qui s’impose par sa présence verticale – c’est très subtil.

Les sculptures me semblent plus étonnantes que les dessins et les lithographies. Cependant, ces dernières ont le mérite de la force de l’évidence : au détour d’une série de 41 lithographies, on aperçoit un Gepetto ayant les traits de Jim Dine - eh oui, non seulement Dine s’identifie à Pinocchio, oscillant entre marionnette désobéissante et petit garçon affectueux, mais il s’identifie aussi, comme moult créateurs, au menuisier donnant vie à un morceau de bois, plongé dans l’entre-deux du rêve et de la réalité.

Deux petites réserves : malgré le petit papier explicatif distribué, on aurait aimé dans un coin une vidéo de l’artiste nous expliquant sa fascination pour Pinocchio et, pour coller encore plus à l’aspect parfois sombre du conte, la galerie aurait pu être plus faiblement éclairée. Ainsi, les ombres portées sur les murs, fort intéressantes d’ailleurs, en auraient été accentuées et auraient encore plus théâtralisé le lieu. Pour autant, ça reste un travail d’artiste de haute volée et l’accueil en galerie est fort appréciable. Les prix vont de 7800$ (lithographie) à 210 000$ (sculpture).

Informations pratiques
GALERIE DANIEL TEMPLON - PARIS 3E

30, rue Beaubourg - Impasse Beaubourg
75003 Paris
France

Contact
+33 (0)1 42 72 14 10

www.danieltemplon.com
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque