Dimanche 27 septembre 2020

01 oct. - 04 jan. 08-09

London Tate Britain

Francis Bacon

A part ça, selon moi, l’expo est remarquable. Cette rétrospective, via dix salles thématiques (Animal, Zone, Portrait, etc.), retrace le parcours de l’un des plus grands peintres du XXe siècle. Défilent alors sous nos yeux des mâchoires, des babouins, des Crucifixions, des Papes et des figures rouge sang qui hurlent une angoisse existentielle. Pour les Anglais, c’est un événement parce qu’ils n’avaient pas vu pareille rétrospective depuis 1985. Pour les Français, c’est moins surprenant car, depuis quelque temps, question Bacon, on est bien loti dans l’Hexagone, on a eu la superbe expo Bacon de Beaubourg (1996), « Le sacré et le profane » du Musée Maillol (2004) et Bacon-Picasso (2005, Hôtel Salé).

A la Tate, as usual, les toiles classieuses de Bacon sont enfermées dans des cadres dorés imposants et présentées sous verre. Les commissaires Chris Stephens & Matthew Gale misent sur un accrochage sobre : laisser la peinture parler pour elle-même sans recourir à de l’esbroufe. Tant mieux, car il y a quelque chose de frappant ici, c’est de voir à quel point l’œuvre de Bacon est en soi un théâtre, elle est d’ailleurs souvent traversée de plis verticaux suggérant des rideaux de scène, « La peinture est le plus artificiel des arts » (Bacon). Bien sûr, l’art expressionniste de ce bad boy anglais a quelque chose de tragique, mais il faut cependant cesser de le réduire d’emblée à du drame et du morbide. Chez ce dandy, on a également de l’humour, ainsi qu’une certaine excentricité so british, et cette expo, qui présente certaines toiles pétantes de Bacon (dont l’orange fluo du Personnage en mouvement, 1985), montre bien que vie et peinture pouvaient être aussi à la fête chez lui.

Enfin, la Room 6 des archives est passionnante car on y voit non seulement la fabrique d’images de Bacon (Velázquez, Van Gogh, Muybridge, photos de magazines ou de films) mais aussi des œuvres rarissimes, à savoir des dessins inédits du Maître alors que celui-ci a toujours nié toutes étapes préparatoires à ses toiles. Comme quoi, chez cet artiste, au-delà de la vérité criante de sa peinture chaotique, il y a également à l’œuvre du masque et du mensonge. Sans hésiter, cette exposition est à faire car elle offre la possibilité d’appréhender le génial Bacon dans toute sa diversité.

Informations pratiques
TATE BRITAIN

Millbank
London SW1P 4RG
Royaume-Uni

Contact
+44 (0)2 078 878 000

www.tate.org.uk
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque