Mercredi 17 octobre 2018

Eva Beuys perd une bataille dans son conflit contre le Château de Moyland

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 20 mai 2013 - 201 mots

KARLSRUHE (ALLEMAGNE) [20.05.13] – Selon une décision de la Cour suprême fédérale, la veuve de Joseph Beuys, Eva, ne pourra plus interdire l'exposition des photographies d'une performance réalisée par son mari en 1964, photographies détenues par ses « rivaux » de la fondation du Musée du Château de Moyland.

La bataille fait rage depuis quelques années entre les héritiers de Joseph Beuys, avec à leur tête sa veuve Eva, et la fondation du Musée du Château de Moyland, qui loge la plus importante collection d’œuvres de l'artiste allemand. Représentés par VG Bild-Kunst, société gestionnaire des droits d'auteur du défunt, les Beuys critiquent la façon dont la fondation gère les collections, et souhaitent voir ces dernières rejoindre Düsseldorf, où elles devraient bénéficier de meilleures conditions de conservation.

Leur désaccord s'était notamment exprimé au sujet de photographies représentant une performance réalisée par Joseph Beuys en 1964, où la question du droit à l'image était intervenue.

Jeudi 16 mai 2013, la Cour suprême fédérale a finalement décidé qu'Eva Beuys ne pourrait plus interdire l'affichage des fameuses photographies, comme le rapporte Art Magazin. La veuve de l'artiste était pourtant parvenue à les faire décrocher en 2009, sur une décision de la Haute Cour de Düsseldorf.

Légende photo

L'affiche Energy Plan for the Western Man (1974) de Joseph Beuys, organisé par la Feldman Gallery, New York - © Photo Ronald Feldman Fine Arts - 1974 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque