Dimanche 21 octobre 2018

En difficultés économiques, Auctionata contraint de se séparer de Paddle8

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 20 janvier 2017 - 423 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [20.01.17] - Huit mois à peine après le rapprochement de l’allemand Auctionata et de l’américain Paddle8, Auctionata s’est placée sous la protection de la justice allemande. Paddle8 est en négociation pour être cédée.

La rumeur relayée par le quotidien allemand WirtschaftsWoche vendredi 13 janvier a été confirmée par un communiqué d’Auctionata hier (jeudi 19 janvier) : Auctionata Paddle8 AG, né du rapprochement d’Auctionata et Paddle8 en mai 2016, rencontre des difficultés financières et a saisi la justice allemande pour l’ouverture d’une procédure de sauvegarde concernant la seule société Auctionata, afin d’apurer son passif et continuer son activité.

Dans le même temps, deux des filiales, Paddle8 et ValueMyStuff (racheté en 2015 par Auctionata), sont en négociations avancées avec un investisseur new-yorkais qui rachèterait l’intégralité de leurs actions. De son côté, Auctionata dit « négocier activement avec des investisseurs prometteurs pour se recapitaliser, financer le développement stratégique d’Auctionata et l’amélioration de sa puissante plateforme technologique ». Auctionata veut poursuivre ses activités mais dans « une structure amaigrie.»  

La situation économique d’Auctionata Paddle8 AG est pour le moins étonnante. Avant le rapprochement, le capital d’Auctionata (fondée en 2012 par Georg Untersalmberger et Alexander Zacke à Berlin) s’élevait à quelque 95 millions de dollars. Bernard Arnault figurait parmi les investisseurs et le chiffre d’affaires de la société pour l’année 2015 s’élevait à 81 millions d’euros, soit un résultat en progression de 165 % par rapport à l’année précédente. Paddle8, créée à New York en 2010 par Aditya Julka, Alexander Gilkes et Osman Khan avait pour sa part levé 44 millions de dollars et comptait parmi ses investisseurs David Zwirner.

Le mariage des deux sites de ventes d’œuvre d’art ne faisait toutefois pas l’unanimité dans les rangs de Paddle8 : une dizaine de membres de l’équipe de direction de la start-up avaient démissionné ou avait été licenciés peu après le rachat d’Auctionata. Alexander Zacke avait très vite été remplacé par un nouveau PDG, Thomas Hesse, un manager germano-américain venu de l’industrie des médias. Ce dernier a ainsi expliqué la situation: « La procédure [de redressement] et la séparation permettront à chaque marques [Auctionata et Paddle8] et sociétés de réaliser leur potentiel. Il s’agit de la meilleure voie à suivre pour protéger nos actifs et nos employés ».

Selon le WirtschaftsWoche, les employés de la société n’avaient pas reçu leur salaire du mois de décembre 2016. Ces événements interviennent quelques jours après qu’un autre site de ventes d’œuvres d’art en ligne, Artspace, a annoncé le licenciement du trois-quarts de ses effectifs, témoignant de la fragilité du secteur.

Légende photo

Les dirigeants de Paddle8 et d’Auctionata lors de leur fusion en mai 2016 - Photo courtesy Auctionnata

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque