Dimanche 21 octobre 2018

Egypte : restauré après un attentat, un musée rouvre ses portes au Caire

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 19 janvier 2017 - 330 mots

LE CAIRE (EGYPTE) [18.01.17] - Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a assisté mercredi à la réouverture du Musée des Arts islamiques, fermé pour rénovation après un attentat en 2014 qui avait endommagé le bâtiment et plus d'une centaines de vestiges.

Le musée, qui abrite une collection de plus de 100 000 pièces, dont une épée et des objets ayant vraisemblablement appartenu au prophète de l'Islam Mahomet, est l'un des plus importants au monde dans le domaine de l'art islamique.

Le bâtiment, érigé en 1903 dans le centre du Caire, avait été fortement endommagé en janvier 2014, lors d'un attentat à la voiture piégée visant le siège de la police du Caire qui se trouve à quelques mètres seulement du musée. L'attentat avait été revendiqué par un groupe jihadiste égyptien.

L'explosion avait également endommagé 179 vestiges antiques, notamment des lanternes en verre datant de l'époque Mamelouk, ces esclaves affranchis qui ont régné sur l'Egypte du XIIIe au XVIe siècle, a indiqué le ministre des Antiquités Khaled el-Enany, lors d'une visite du musée organisée pour le président Sissi et retransmise à la télévision. Quelque 160 antiquités ont pu être restaurées à ce jour, a-t-il précisé.

Le musée expose aujourd'hui 4 400 pièces, contre plus de 1 450 avant l'attentat, a précisé le ministre, indiquant que trois nouvelles salles d'exposition avaient été aménagées. Plusieurs pays ont contribué à la restauration, notamment les Emirats arabes unis à hauteur de huit millions de dollars (7,5 millions d'euros), mais aussi l'Italie, les Etats-Unis et l'Unesco.

L'attentat de janvier 2014 avait été revendiqué par Ansar Beit al-Maqdess, un groupe jihadiste qui avait prêté allégeance quelques mois plus tard à l'organisation Etat islamique (EI). Dans les mois qui ont suivi la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, des attentats sanglants ont frappé régulièrement la capitale égyptienne. Ces attaques au Caire ont aujourd'hui baissé en intensité, mais restent quasi-quotidiennes dans le nord de la péninsule du Sinaï, bastion de la branche égyptienne de l'EI.

Légende photo

Musée d'art islamique du Caire, Egypte - Photographe : Gérard Ducher - Licence Creative Commons 2.5

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque