Douche froide pour Sotheby’s

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 11 mai 2016

NEW YORK [11.05.16] – Sotheby’s a annoncé le 9 mai son premier résultat financier trimestriel – négatif – pour l’année 2016. Le soir même se tenait la vacation d’art impressionniste et moderne qui a totalisé 144,5 millions de dollars, en net recul par rapport à l’année dernière.

Lundi 9 mai au soir, Sotheby’s inaugurait la semaine des ventes new-yorkaises. Sa vente d’art impressionniste et moderne a rapporté 144,5 millions de dollars (127 millions d’euros), soit un résultat en baisse de 60,77 % par rapport à la vacation qui s’est tenue le 5 mai 2015 et qui avait totalisé 368,3 millions de dollars.

Et pourtant le nombre de lots mis en vente était le même, à un lot près (62 cette année contre 63 en 2015). Moins d’œuvres ont trouvé preneurs (66 % de lots vendus contre 78 % l’an passé), et surtout, à des prix moins flamboyants. C’est un marbre de Rodin conçu en 1884, L’Eternel Printemps, qui arrive en tête. Adjugé 20,4 millions de dollars , l’œuvre devient la plus chère jamais vendue pour l’artiste. La toile de Maurice de Vlaminck, Sous-Bois (1905) vendue 16,4 millions de dollars arrive en deuxième position et celle réalisée par Paul Signac (Maisons du port, Saint-Tropez) en 1892, partie à 10,7 millions de dollars, en troisième position.

Après le « top 3 », les prix s’établissent à des niveaux en dessous de la barre des 10 millions, dans la fourchette des estimations. Des résultats qui font pâle figure par rapport à L’allée des Alyscamps de Vincent van Gogh adjugée 66,3 millions l’année dernière mais qui illustrent bien le virage que la maison de ventes aux enchères américaine est en train de prendre. Son PDG Tad Smith avait en effet annoncé, à l’occasion du plan de départs volontaires, une réorientation stratégique vers le marché « milieu de gamme. »

Dans la journée du 9 mai, Sotheby’s a également publié son résultat trimestriel (qui s’est clôturé le 31 mars 2016). L’auctioneer enregistre une perte nette de 25,9 millions de dollars pour le premier trimestre 2016, alors qu’il affichait un bénéfice net de 5,2 millions à la même période en 2015. « Il est clair que la croissance significative du marché enregistrée en 2014 et durant la première partie de 2015 avait ralenti et l'impact s'en ressent dans nos résultats », a déclaré Tad Smith. Les recettes subissent une baisse de 31 %, passant de 155,7 millions de dollars à 106,5 millions de dollars.

Légende photo

Maurice de Vlaminck (1876-1958), Sous-bois, 1905, huile sur toile, 60 x 72,5 cm - Vente Sotheby's New York, le 9 mai 2016 - Estimation 12/18 M$ - Adjugé 16,378 M$ (frais compris) - Photo Sotheby's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque