Vendredi 23 février 2018

Donald Trump nomme une historienne de l’art au Conseil de Sécurité Nationale

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 17 février 2017

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [17.02.17] – Auteure d’une thèse sur le cardinal et diplomate italien Camillo Massimo, l’historienne d’art Victoria Coates a été nommée « directrice des analyses stratégiques » au Conseil de Sécurité Nationale de Donald Trump.

C’est une historienne d’art qui a obtenu l’un des postes les plus importants des Etats-Unis : Victoria Coates, titulaire d’un doctorat en histoire de l’art depuis 1998 et, depuis fin janvier, directrice de l’analyse stratégique au sein du Conseil de Sécurité Nationale des Etats-Unis (NSC). Le NSC conseille, oriente ou impulse les choix du président en termes de politique extérieure et de sécurité nationale. Plus largement, il s’occupe de tout ce qui à trait aux questions stratégiques.

Longtemps enseignante en histoire de l’art à l’université de Pennsylvanie, Victoria Coates a régulièrement écrit pour un blog conservateur, le RedState dans les années 2000 et se fait ainsi repérer par Donald Rumsfeld, secrétaire à la défense dans l’administration du président Georges W. Bush. Un article de Artsy rapporte que ce dernier avait confié à Business Insider avoir apprécié l’ « analyse intelligente » et l’ « écriture pointue » de Victoria Coates. Elle assiste D. Rumsfeld dans l’écriture d’un livre qui sera publié en 2012.

Entre 2010 et 2013, l’historienne d’art est conservatrice au Musée d’art de Cleveland où elle met en place une exposition sur « Les derniers jours de Pompéi : décadence, apocalypse, résurrection ». Dans le même temps, elle soutien la candidature de Rick Perry, membre du parti Républicain, à la présidentielle de 2012. En plus de ses activités d’enseignement et de recherche, Victoria Coates a longtemps été conseillère du sénateur texan et candidat républicain à la présidentielle de 2016 contre Donald Trump, Ted Cruz.

Elle a publié l’an dernier un livre intitulé Le lance-pierre de David : l’histoire de la démocratie au travers de 10 œuvres d’art dans lequel elle développe l’idée que les systèmes politiques libres favorisent l’émergence du « grand art », comme le rapporte un article du site Artnet.

La vision politique que Victoria Coates veut apporter au Conseil de Sécurité Nationale s’oppose en grande partie à l’administration précédente : elle avait en effet exprimé clairement son opposition à l’accord nucléaire des Etats-Unis avec l’Iran en janvier 2016, une initiative au cœur de la politique de l’ancien président Barack Obama.

Légende photo

Victoria Coates via @victoriacoates sur Twitter

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque