Disparition du mécène et marchand d’art Eugene V Thaw

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 9 janvier 2018 - 430 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [09.01.18] - L’américain Eugene V Thaw, l’un des plus grands collectionneurs de dessins européens, s’est éteint à l'âge de 90 ans. En 2002, le Met lui avait décerné le titre de trustee honoraire.

Galeriste et philanthrope, Eugene Victor Thaw est décédé mercredi 3 janvier 2018. Avec son épouse Clare Eddy Thaw, disparue en 2017, ils ont pendant plus de soixante ans collectionné et vendu des oeuvres d’exception et ont fait d’importantes donations dans les plus grands musées tels que le Metropolitan Museum, le MoMa. A Paris, le Musée de la Vie romantique avait organisé en 2012, l’exposition « Intérieurs romantiques - Aquarelles 1820-1890 », présentant quatre vingt dix aquarelles que Thaw avait légué au Cooper-Hewitt, National Design Museum.

Fils unique d’une professeure américaine d’origine juive polonaise, et d’un père juif roumain, Eugene V Thaw est né en 1927 à New York. Il rêvait d'être un artiste mais insatisfait de ses talents, il s’est lancé dans le commerce de l’art. En 1950, grâce à un prêt de son père, il ouvre une galerie/librairie à New York : The New Gallery. Sa situation économique difficile l'obligea pendant un temps à vendre des estampes des Nabis et de Toulouse-Lautrec. La première exposition qu’il organisa fut aussi la première présentation monographique d’une artiste encore inconnue à l’époque : Joan Mitchell.

Puis il enchaîna avec les artistes du mouvement abstrait américain, puis les expressionnistes allemands. Il côtoya les plus grands de l’époque, dont le marchand Léo Castelli, Willem De Kooning, Jackson Pollock. Il fut considéré comme un des plus grands experts de ce dernier. Il contribua à l’élaboration de son catalogue raisonné, et à la mort de l'épouse de Pollock, reprit son Estate.

Il est aussi à l’origine de la fondation Pollock-Krasner qui accorde des bourses aux artistes à l’international. Grâce à son succès grandissant en tant que marchand, il s’est constitué sa propre collection et est devenu un grand mécène américain.

La collection du couple est éclectique, cependant le dessin en est l’aspect le plus important, allant de la Renaissance à notre époque avec des artistes de renom tels que Géricault, Daumier, Delacroix, Rembrandt, Goya, Degas, etc. Ils s'intéressaient aussi à la création amérindienne et aux antiquités eurasiennes - dont ils ont fait don à des établissements publics. Comme Thaw l’indiquait en 2002 au New York Times, « en tant que collectionneur, ma contribution est de présenter au grand public ce que mon épouse et moi avons collectionné. Alors que d’autres ont pour objectif ultime d’atteindre des records chez Sotheby’s, je pense qu’il y a un meilleur sens à donner à collectionner. ».

Légende photo

Eugene V. Thaw à la cérémonie de l'American Federation of Arts en 2013 - Photo AFA

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque