Dimanche 23 février 2020

Disparition de plus de 500 objets au musée archéologique de Roanne

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 26 janvier 2016 - 442 mots

ROANNE (AUVERGNE-RHONE-ALPES) [26.01.16] – 563 objets, essentiellement des pièces de monnaies médiévales ainsi qu’un tableau prêté par le Musée du Louvre, manquent à l’appel du récolement décennal effectué par le Musée Déchelette. Une plainte a été déposée par la mairie.

« C’est bien une partie du trésor du Musée de Roanne qui a disparu », confirme la première adjointe déléguée à la culture de la ville, Monique Guillermin, à France 3 Loire. Après un inventaire détaillé des collections, les équipes du Musée de beaux-arts et d’archéologie Joseph Déchelette ont en effet constaté la disparition de 563 objets, dont une large partie d’un trésor de monnaies médiévales et un tableau prêté par le Musée du Louvre, mais ignorent encore de quelle façon et à quel moment ces objets se sont volatilisés. La valeur totale est estimée à plus de 50 000 euros.

C’est le récolement, c’est-à-dire la vérification de la présence des œuvres à partir des inventaires, ordonnée par le ministère de la Culture pour tous les Musées de France, qui a permis de révéler la disparition. Les objets apparaissent bien dans les inventaires anciens mais sont introuvables dans le musée. « Il y en a certains qui manquent, de façon tout à fait normale, explique la conservatrice Camille Perez, et parfois de façon très ancienne, puisqu’on est remonté jusqu’à la Première Guerre mondiale ».

Selon la conservatrice, il est possible que les monnaies aient été réquisitionnées et fondues pour soutenir l’effort de guerre. Il devrait en théorie exister des documents officiels faisant état de cela, mais ces documents sont également introuvables. Quoi qu’il en soit, les équipes du musée estiment que la disparition des œuvres remonte à au moins dix ans, et une plainte a été déposée par le maire afin de s’assurer que les pièces soient retrouvées en cas de vol.

En attendant, la sécurité a été renforcée pour les collections du Musée Déchelette, avec la mise sous alarme des réserves et l’installation d’un coffre-fort pour les quelques monnaies restantes de l’important trésor médiéval.

Fondé en 1844, le Musée Déchelette occupe un bel hôtel particulier du XVIIIe siècle dans le centre de Roanne. Second établissement du département par la qualité de ses collections, le musée affiche une identité assez hétéroclite, puisqu’il conserve des collections archéologiques régionales, une collection archéologique égyptienne, des peintures françaises européennes du XVe au XXe siècle, des sculptures du Moyen Age au XXe siècle, et une collection de céramiques parmi les plus riches en Région. Par ailleurs, les collections des anciens Ecomusée du Roannais et Musée de la maille de Riorges ont été transférées récemment au Musée Déchelette, qui devrait être réaménagé pour créer un département des textiles.

Légende photo

Le Musée des beaux-arts et d'archéologie Joseph-Déchelette, Roanne © Photo arneonreloi - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque