Dimanche 12 juillet 2020

Didier Grumbach remplace Jacques Boissonnas à la présidence de la Société des Amis du MNAM

Par Cléo Garcia · lejournaldesarts.fr

Le 11 décembre 2014 - 316 mots

PARIS [11.12.14] – Jacques Boissonnas, important donateur du Musée national d’art moderne, ne souhaite plus présider la Société des Amis de l’institution. Il est remplacé par Didier Grumbach.

Lors du dernier conseil d’administration de la Société des Amis du Musée national d’art moderne le 2 décembre 2014, Jacques Boissonnas a indiqué ne pas souhaiter renouveler sa candidature au poste de président de l’association qu’il occupait depuis 2011. Elu à l’unanimité, Didier Grumbach, jusqu'alors secrétaire général, lui succède. Florence Guerlain reste vice-présidente, Marie-Christine zu Sayn Wittgenstein devient secrétaire générale et Hubert Guerrand-Hermès reste trésorier.

Membre d’une importante famille de donateurs qui contribua à enrichir le Musée national d’art moderne (MNAM) et à laquelle le Centre Pompidou a rendu hommage en 2002 lors de l’exposition « La culture pour vivre », Jacques Boissonnas a étudié le droit, les sciences politiques et la sociologie avant de travailler pendant trois ans dans une banque. Âgé de 31 ans, il fonde Sorena, une société d’édition de meubles contemporains, qu’il abandonne pour ouvrir des clubs de squash à Paris et à Strasbourg. Il investit dans la marque Olivier Desforges et en 1986, il devient gérant de Sentou. Il préside également le groupe Eléphant Bleu, un réseau de centres de lavage de voitures.

Didier Grumbach (77 ans) a fait une grande partie de sa carrière dans le secteur de la haute couture dans lequel il possédait de nombreuses entreprises.

La Société des Amis du Musée national d’art moderne, qui prend ce nom à partir de 1946, trouve ses origines dans La Société des Amis du Musée du Luxembourg, fondée en 1903. Reconnue d’utilité publique en 1924, sa vocation est « d’enrichir les collections d’art moderne et contemporain du Centre Pompidou » et de permettre « chaque année l’acquisition d’œuvres majeures au profit du Musée national d’art moderne » grâce à ses « nombreux adhérents » et la « générosité de ses donateurs ». 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque