Vendredi 23 février 2018

Diane de Poitiers, empoisonnée par son élixir de jouvence composé d’or potable

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 décembre 2009

PARIS [24.12.09] – Diane de Poitiers, maîtresse du roi de France Henri II au XVIe siècle, était célébrée par tous pour sa légendaire beauté et son teint d’albâtre. Mais la noble dame serait morte d’avoir voulu rester belle jusqu’à un âge avancé, en s’empoisonnant avec une boisson à base d’or.

Une étude menée par trois équipes de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris et publiée dans le British Medical Journal révèle la cause probable de la mort de Diane de Poitiers, maîtresse du roi Henri II et rivale de Catherine de Médicis.

D’après l’analyse des restes de la dame, exhumés en 2008 du cimetière d’Anet, les chercheurs ont déduit que Diane de Poitiers est morte empoisonnée par de l’or, dont la concentration retrouvée dans les résidus tissulaires était 500 fois supérieure à la valeur de référence.

Cet empoisonnement résulterait d’une intoxication chronique par ce métal. Pour les chercheurs, une contamination semble peu probable. La duchesse de Valentinois, immortalisée par le peintre François Clouet, aurait ingurgité quotidiennement de l’or sous forme potable, une décoction réputée à l’époque avoir des pouvoirs de régénération.

Cette découverte scientifique confirme les observations de l’abbé de Brantôme, observateur de la cour des Valois : « J’ai vu Madame la duchesse de Valentinois, en l’âge de soixante et dix ans, aussi belle de face, aussi fraîche et aussi aimable comme en l’âge de trente ans. […] Et surtout elle avait une très grande blancheur, et sans se farder aucunement ; mais on dit bien que tous les matins elle usait de quelques bouillons composés d’or potable, et autres drogues que je ne sais pas comme les bons médecins et doctes apothicaires » , dans son Discours sur les vieilles amoureuses.

L’intoxication à l’or cause une anémie, ce qui pourrait expliquer son teint extrêmement pâle, pour lequel elle était célébrée par les poètes et les peintres.

Morte en 1566 à l’âge de 66 ans, Diane de Poitiers étaient également connue comme protectrice des arts, soutenant l’architecte Philibert de l’Orme et le sculpteur Jean Goujon.

Légende photo

François Clouet (1510 - 1572) - La Dame au Bain (dont le modèle est réputé être Diane de Poitiers), 1571 - Huile sur bois - 92,1 x 81,3 cm -National Galery of Art, Washington

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque