Deux receleurs tentent de récupérer leur butin dans une camionnette parquée au commissariat

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 février 2012 - 230 mots

PARIS [06.02.12] – Deux receleurs présumés ont pénétré dans le commissariat de Saint-Ouen, le 31 janvier 2012, pour remettre la main sur leur butin caché dans une camionnette mise à la consigne par les forces de police.

Le commissariat de Saint-Ouen avait saisi la camionnette pour défaut de contrôle technique, explique la Préfecture de police à l’AFP. Ce que les policiers ignoraient, c’est que la camionnette contenait une trentaine d’objets d’art volés. Les deux receleurs présumés ont été interpellés le matin du mardi 31 janvier 2012 alors qu’ils tentaient de récupérer leur trésor.

La brigade de répression du banditisme s’est saisie de l’enquête. Les œuvres proviennent d’un cambriolage datant de mi-janvier, perpétré à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) au domicile de la veuve du galeriste Gildo Caputo. La perquisition au domicile de l’un des suspects a permis de retrouver encore une trentaine d’autres œuvres d’art.

Les deux suspects, âgés de 23 et 33 ans, ont été présentés devant le juge d’instruction de Créteil le jeudi 2 janvier. Mis en examen pour association de malfaiteurs et recel de vol avec effraction, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Italien naturalisé français, Gildo Caputo était un marchand d’art réputé, décédé en 1987. Dans ses galeries, il avait notamment exposé des œuvres de Vassily Kandinsky, Jean Dubuffet, Pierre Soulages et Hans Hartung. Sa collection personnelle se composait d’estampes, de peintures et de sculptures de différentes époques.

Légende photo

Policiers parisiens - © photo Roman Lashkin - 2008 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque