Deux Cranach revendiqués conservent leur place au Norton Simon Museum

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 19 août 2016

PASADENA (ETATS-UNIS) [19.08.16] – Une héritière d’un marchand juif spolié revendique depuis plus de dix ans la propriété d’un diptyque représentant Adam et Eve, réalisé par Cranach l’Ancien vers 1530. Le 15 août dernier, la justice californienne a donné raison au Musée Norton Simon, où la peinture est conservée depuis 1971.

Un tribunal fédéral américain de première instance californien a rejeté lundi 15 août la demande de Marei von Saher, héritière du marchand d’art et collectionneur hollandais Jacques Goudstikker, rapporte The Art Newspaper. La demanderesse cherchait à récupérer depuis plus de dix ans deux panneaux de Lucas Cranach l’Ancien, aujourd’hui dans la collection du Musée Norton Simon, à Pasadena, mais qui appartenaient à Jacques Goudstikker avant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’un diptyque représentant Adam et Eve estimé 24 millions de dollars en 2006 et rendu célèbre par la série télévisée Desperate Housewives, au générique de laquelle il figurait.

Le tribunal a invoqué la prescription de l’action en revendication de la propriété de l’œuvre, spoliée soit-elle. En Californie, la législation prévoit en effet que les héritiers de Juifs spoliés disposent d’un délai de six ans, à partir du moment où ils ont pris connaissance de la localisation de l'œuvre, pour réclamer la propriété de celle-ci auprès d'un tribunal. Or, le tribunal a tranché : les panneaux de Cranach étaient exposés au public au sein du Musée Norton Simon depuis 1971. Marei von Saher a indiqué qu’elle ferait appel de cette décision.

The Art Newspaper raconte que son aïeul, Jacques Goudstikker, avait acheté les deux panneaux de Cranach à Berlin en 1931, à l’occasion d’une vente aux enchères consacrée à la « collection Stroganoff », dont les œuvres avaient été fournies par le gouvernement soviétique. En 1940, Jacques Goudstikker a dû quitter les Pays-Bas et les deux peintures de Cranach – de même que 800 autres œuvres de sa collection – ont été vendues sous la contrainte, une forme de spoliation, à Hermann Göring. Après la guerre, les œuvres ont été confiées à l’Etat hollandais. Mais, en 1961, Georges Stroganoff en a revendiqué la propriété, alléguant qu’elles avaient été confisquées à sa famille par les Soviétiques dans les années 1920. Les Pays-Bas lui ont alors vendu les deux Cranach (ainsi qu’une œuvre de Petrus Christus qu’il réclamait aussi) pour 60 000 florins (environ 30 000 euros). En 1971, le collectionneur et industriel Norton Simon lui a acheté les deux Cranach pour 800 000 dollars. En 1975, le Musée d’art moderne Pasadena a été renommé Musée Norton Simon et héberge depuis la collection de ce dernier. Norton Simon est décédé en 1993.

Légendes photos

Lucas Cranach l'Ancien, Adam, 1530, huile sur toile, 190.5 x 69.9 cm © Norton Simon Art Foundation

Lucas Cranach l'Ancien, Eve, 1530, huile sur toile, 190.5 x 69.9 cm © Norton Simon Art Foundation

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque