Deux antiquaires parisiens renommés toujours en garde à vue

Par Vincent Noce · lejournaldesarts.fr

Le 8 juin 2016

NANTERRE [08.06.16] – Un expert renommé d’un grand antiquaire parisien, un antiquaire et un restaurateur sont en garde à vue depuis hier dans les locaux de l’OCBC pour une affaire supposée de faux meubles.

Bill Pallot, Laurent Kraemer et un doreur ont été interpellés mardi 7 juin par l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC) qui enquête depuis plusieurs mois sur un trafic supposé de faux sièges XVIIIe. La garde à vue se poursuit encore ce matin à Nanterre.

La police leur reprocherait la vente de faux sièges dont un certain nombre serait passé par l’intermédiaire d’un expert vivant désormais à Melbourne, Guillaume Dillée. Selon nos informations, les deux antiquaires ont affirmé leur innocence à la police. Des perquisitions ont été opérées à la galerie Kraemer et dans les locaux de la galerie Aaron à Paris où officie Bill Pallot.

Certains des sièges litigieux auraient été vendus au Château de Versailles où Béatrix Saule, la conservatrice en chef a assuré au Journal des Arts qu’ils étaient considérés comme authentiques « jusqu’à preuve du contraire ».

La galerie Kraemer, de son côté, a publié un communiqué dans lequel elle affirme « qu’il sera établi qu’elle n’a jamais fait fabriquer quelque meuble que ce soit ». Elle a également indiqué au Journal des Arts que ces soupçons viendraient « d’une campagne de rumeurs orchestrée par des maîtres chanteurs » qui auraient tenté de monnayer la non divulgation d’informations la mettant en cause à la presse.

Cette investigation fait suite à celle visant un autre grand antiquaire parisien, Jean Lupu, qui lui aussi avait été mis en garde à vue sans être mis en examen pour d’autres meubles litigieux.

Légende photo

Bill Pallot - © Photo Benoît Linero pour L'oeil - 2006

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque