Désaccord sur le droit à l’image des performances de Joseph Beuys

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 novembre 2009

DUSSELDORF (ALLEMAGNE) [16.11.09] – La fondation du musée du Château Moyland, qui abrite la plus grande collection d’œuvres de l’artiste Joseph Beuys, est en désaccord avec la société gestionnaire des droits d’auteur de l’artiste à propos des photographies représentant une des performances de Beuys en 1964.

Le musée du Château Moyland, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, est depuis quelques temps au centre d’une polémique avec les héritiers de Joseph Beuys (1921-1986), une polémique relaté par Art Forum.

En mai 2009, une exposition du musée présentant des photographies d’une performance de Beuys a connu une fin prématurée suite à une injonction temporaire réclamée par VG Bild-Kunst, une société allemande gestionnaire des droits d’auteur de Beuys.

Les photographies incriminées sont l’œuvre de Manfred Fisher. Elles présentent une performance de Beuys datée de 1964 et intitulée « Das Schweigen von Marcel Duchamp wird überbewertet » (Le silence de Marcel Duchamp est surfait). Bien que ces photographies soient le seul témoignage restant de l’installation, VG Bild-Kunst affirme que les photos sont une reprise illégale de la performance et donc une violation du droit d’auteur.

Cette affaire pourrait avoir des conséquences et des implications importantes sur la documentation des performances d’artistes passées et à venir.

Le directeur de VG Bild-Kunst, qui s’avère être également l’avocat de la famille Beuys, a expliqué dans le quotidien allemand Das Handelsblatt qu’il était de l’avis que « la manière saccadée du démembrement d’une action à travers des photographies individuelles empiète sur la fluidité de l’action. Par conséquent, d’un point de vue juridique, c’est une reprise illégale de l’œuvre d’art ».

Au début du mois de novembre 2009, une cour de justice de Düsseldorf a statué que le Château n’était pas obligé de fermer l’exposition, mais la décision a été prise sur la base d’une erreur juridique dans le dossier.

Le jugement final sur la violation du droit d’auteur devrait être rendu en mars 2010.

Mais ce n’est qu’un chapitre de la bataille judiciaire que livre VG Bild-Kunst contre le Château Moyland. Depuis plus d’un an, le musée n’a plus le droit de reproduire les œuvres de Beuys sur cartes postales, posters et catalogues d’exposition. Cette situation s’explique par le fait que la famille Beuys, l’épouse de l’artiste en tête, souhaite que la collection réunie au Château soit transférée à Düsseldorf pour y être mieux exposée.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque