Samedi 21 septembre 2019

Des personnalités se mobilisent contre l’empaquetage publicitaire des monuments en Italie

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 octobre 2010 - 296 mots

ROME (ITALIE) [05.10.10] – Plusieurs directeurs de grands musées ont adressé une lettre ouverte au ministre italien de la Culture lui demandant de modifier la législation permettant « d’empaqueter » les édifices en cours de restauration avec d’immenses banderoles publicitaires.

Ces dernières années les « empaquetages » publicitaires de monuments se sont développés en Italie. Par ce terme on désigne le fait de recouvrir entièrement des édifices en cours de restauration par d’immenses panneaux publicitaires. Afin de faire cesser cette pratique, spécialement sur les monuments historiques, plusieurs personnalités influentes du monde de l’art ont rédigé une lettre ouverte à l’attention du ministre italien de la culture, Sandro Bondi et du maire de Venise, Giorgio Orsoni. Les auteurs de la lettre, publiée par The Art Newspaper, des directeurs de grands musées (British Museum, M.O.M.A.) ainsi que l’architecte Norman Forster, demandent au ministre de changer la législation italienne qui autorise à dénaturer des monuments prestigieux et alertent notamment sur la situation de Venise.

Le ministre de la Culture n’a pas répondu à cette missive, en revanche, comme le rapporte La Repubblica, d’autres personnalités italiennes, dont le maire de Venise, ont fait savoir qu’elles n’appréciaient guère que des directeurs de musées étrangers viennent leur donner des consignes sur la gestion des monuments italiens. Ces personnalités soulignent que l’argent des sponsors sert à financer les restaurations des édifices, ce que les crédits publics ne permettent pas.

Les cosignataires de la lettre ouverte rappellent pourtant aux autorités qu’il existe d’autres moyens de lever des fonds et que dans le cas de la Sérénissime son inscription sur la liste de l’Unesco devrait la protéger de ces pratiques. La Repubblica rapporte qu’à l’heure actuelle on dénombrerait six monuments historiques concernés dans la cité des doges, soixante édifices à Rome et 37 à Florence.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque