Déficitaire, le MET de New York se serre la ceinture et annonce des suppressions de postes

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 25 avril 2016

NEW YORK (ETATS-UNIS) [25.04.16] – Alors que le Metropolitan Museum of Art est confronté à des difficultés financières, l’obligeant à supprimer une douzaine d’emplois et à suspendre la construction de l’aile conçue par David Chipperfield, le MoMA de New York annonce avoir reçu une donation de 100 millions de dollars du producteur américain David Geffen.

Confronté à un déficit de 10 millions de dollars, le Metropolitan Museum of Art (MET) va supprimer une douzaine d’emplois, relate The New York Times. Ce déficit pourrait même rapidement approcher les 40 millions de dollars dans les 18 mois si les dirigeants de l’institution new-yorkaise ne changent pas de trajectoire. Le 21 avril dernier, le musée a donc annoncé un plan de restructuration pour les 24 prochains mois, prévoyant notamment des réductions d’effectifs. Les salaires représentant 70 % des dépenses du MET (sur un budget de fonctionnement de 300 millions de dollars), le musée devra se séparer d’un certain nombre de ses employés dans les douze prochains mois, « de l’ordre d’une douzaine », affirme Daniel H. Weiss, le président du MET. Les recrutements seront gelés et le musée proposera des départs volontaires. Par ailleurs, la programmation sera moins dense, en allongeant par exemple la durée des expositions, et les prêts d’œuvres seront réduits.

Quant à la construction de la nouvelle aile du musée qui accueillera les collections d’art moderne et contemporain, elle sera « ralentie ». Le projet architectural, signé David Chipperfield et dont le coût avoisine les 600 millions de dollars, est mis en attente afin que le musée se concentre préalablement à des levées de fonds.

Selon le MET, plusieurs facteurs expliquent ces difficultés, relate le New York Times : les revenus issus des ventes de détail ont encore baissé (de 3 millions à 4 millions de dollars) ; les salaires ont augmenté, et le musée doit payer 8,5 millions de dollars de service de la dette sur les 250 millions de dollars dépensés pour des travaux d’infrastructures. S’ajoutent les pertes liées aux droits d’entrées, reposant sur le modèle de « pay what you want ». Même si le MET a accueilli 6,3 millions de visiteurs en 2015, les recettes de la billetterie ont chuté. En février dernier, l’institution a été contrainte de revoir sa signalétique des prix en indiquant que les droits d'entrée de 25 dollars pour les adultes, 17 dollars pour les seniors et 12 dollars pour les enfants ne sont plus « recommandés », mais « suggérés ».

Et bien sûr, il y a eu l’ouverture du Met Breuer en mars dernier, dans l’ancien édifice du musée Whitney, sur Madison Avenue ; mais Daniel H. Weiss refuse d’imputer ce projet aux résultats déficitaires de l’institution. Les coûts de rénovation du Met Breuer ont été exclusivement supportés pas des mécènes, de même que le seront les coûts de fonctionnement (17 millions de dollars annuellement) ; et ces financements devraient couvrir les coûts sur toute la durée du bail (huit années), précise-t-il.

Pour Thomas P. Campbell, le directeur du musée, les restructurations étant « cycliques », ces restrictions étaient prévisibles et les actions entreprises pour retrouver un équilibre ont été réfléchies, relate The New York Times. Ce n’est pas la première fois que le musée traverse une mauvaise passe : en 2009, le déficit du musée avait été assez significatif pour que le musée licencie des membres de son personnel.

Ironie du sort, le jour-même, l’agence Bloomberg annonçait que le Museum of Modern Art (MoMA) de New York avait reçu une donation de 100 millions de dollars du producteur hollywoodien et collectionneur David Geffen. La somme – qui égale la donation la plus importante faite au musée en 2005 par David Rockefeller – est destinée à financer la rénovation et l’agrandissement du MoMA. Sur trois étages, les nouveaux espaces de la 53e rue porteront ainsi le nom du donateur (de même que les galeries du quatrième étage de l’édifice principal).

Dernièrement, David Geffen a vendu deux tableaux au financier Ken Griffin pour la somme de 500 millions de dollars.

Légende photo

Le Metropolitan Museum of Art, New York - © Photo Physicistjedi - 2006 - Photo sous Licence Domaine public via Wikimedia Commons

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque