Découverte d’une gravure de Goya appartenant à un musée Serbe dans la villa de Milosevic

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 2 décembre 2008

BELGRADE (SERBIE) [02.12.08] – Un journaliste a découvert lors d’une visite de la villa de Milosevic une gravure sur cuivre de Goya disparue en 1996.

Une gravure sur cuivre du peintre espagnol Goya, disparue en 1996 au Musée de l’histoire yougoslave de Belgrade, a été retrouvée dans la cuisine de la villa du président serbe défunt.

La gravure découverte fortuitement par un journaliste du journal Politika, fait partie de la série des Caprices, un recueil de gravures réalisé par Goya entre 1797 et 1799. Appartenant auparavant à l’ancien dirigeant de la Yougoslavie, Josip Broz Tito, la série entra à sa mort en 1980 dans les collections du musée de l’histoire yougoslave de Belgrade.
Bien que cette gravure ne soit pas issu d’un tirage original, il s’agit d’une découverte importante. « Les gravures de cette collection ont été tirées au 19e et 20e siècles, elles n’ont bien entendu pas la même valeur qu’un original de Goya mais ce sont tout de même une œuvre d’art de grande valeur puisqu’elles proviennent des tablettes originales de Goya » a expliqué à l’AFP, Momo Cvijovic, archéologue du Musée de l’histoire yougoslave de Belgrade.

Disparue du musée en 1996, le contexte de sa découverte demeure pour le moment inexpliqué. Slobodan Milosevic, décédé en 2006, avait été président de la Serbie de 1989 à 2000 et président de la République fédérale de Yougoslavie de 1997 à 2000. Il fut inculpé devant le Tribunal pénal international pour crimes de guerre, crime contre l’humanité et génocide.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque