Mercredi 12 décembre 2018

Découverte du plus ancien sanctuaire d’Arabie construit en os de « dugong »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 septembre 2009 - 279 mots

ILE D’AKAB (EMIRATS ARABES UNIS) [24.09.09] – Un sanctuaire de pêcheurs construit en os de mammifère marin a été découvert sur une lagune en Arabie. Daté de 3500 à 3200 avant notre ère, c’est le plus ancien sanctuaire découvert à ce jour dans la région.

La mission archéologique française aux Emirats Arabes Unis et le musée de l’émirat d’Umm al-Quwain ont déclaré avoir découvert « le plus ancien sanctuaire d’Arabie » selon l’Inrap.
Une structure complexe consistant en une plate-forme ovoïde de 10m2 environ a été exhumée sur la lagune de l’île d’Akab, aujourd’hui déserte.
1862 objets, insérés ou déposés, ont été recensés dans la structure mise à jour, essentiellement des objets de parures accompagnés d’outils et de galets.

La particularité du sanctuaire est qu’il est constitué de milliers d’os d’un mammifère marin appelé « dugong », un animal de la famille des lamantins qui évolue dans les océans Pacifique et Indien. Une quarantaine de ces animaux ont été nécessaires pour construire cette structure.

Selon l’Inrap, « le monument d’Akab n’a aucun parallèle au Néolithique dans d’autres parties du monde » .
L’importance scientifique de la découverte est d’envergure. En effet, l’archéologie de la péninsule arabique est peu connue et les découvertes sont rares. Dans la péninsule d’Oman, aucun sanctuaire n’est connu à l’âge du Bronze (3100-1500 av. notre ère) et seuls quelques éléments disparates nous éclairent sur les pratiques rituelles de l’âge du Fer (Ier millénaire av. notre ère).
La datation du sanctuaire marin d’Akab laisse entrevoir des rites de pêche et des pratiques spirituelles en lien avec la chasse d’un animal dont la traque devait être très dangereuse.

Les résultats viennent d’être publiés dans la revue Antiquity.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque