Décès du sculpteur Philippe Hiquily

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 28 mars 2013 - 373 mots

PARIS [28.03.13] – Grande figure de la sculpture française du XXe siècle, Philippe Hiquily est décédé mercredi 27 mars 2013, jour de ses 88 ans. Connu pour son travail sur le métal, ses œuvres sont exposées dans les plus prestigieuses institutions, du MoMA à Beaubourg.

La galerie Loft, représentante de Philippe Hiquily depuis 25 ans, a annoncé que le sculpteur était décédé mercredi 27 mars 2013, jour où il aurait dû fêter ses 88 ans. Il s'est éteint à l'Institut Gustave Roussy à Villejuif, où il avait été hospitalisé.

Né à Montmartre en 1925, Philippe Hiquily s'est illustré dans la sculpture du métal, dont il a été l'un des virtuoses du XXe siècle aux côtés de César et d'Arman. Dès le début des années 1950, il travaille le fer, la tôle, le laiton et l'aluminium, tout en fréquentant l'école des Beaux-arts de Paris, ainsi que les ateliers de Jean Tinguely et de Germaine Richier.

Son succès le conduit à New York, où les plus grands noms de la scène artistique figurent dans son carnet d'adresses, qu'il s'agisse d'artistes du pop art comme Robert Rauschenberg, James Rosenquist, Jasper Jones, ou des écrivains du groupe de Jack Kerouac. Ses œuvres sont quant à elles acquises par d'importants musées, comme le MoMA et le Musée Guggenheim.

Les années parisiennes qui suivent le rendent proche de Max Ernst, de Georges Bataille ou encore de Man Ray. Avec Jean-Jacques Lebel, il se fait le protagoniste de divers happenings, où ses sculptures se font parures et s'inspirent parfois des masques cérémoniels africains.

Mais l'iconographie qui s'impose dans l'oeuvre de Philippe Hiquily est celle du corps féminin, traité selon une dimension érotique, mais aussi humoristique. Les matériaux de récupération, qui constituent l'essentiel de ses supports, adoptent des formes lisses et se parent d'éléments inspirés de la nature.

Dans les années 1960, il crée également des pièces de mobilier à l'invitation du décorateur Henri Samuel et pour les collections de personnes en vue telles André Malraux, Marie-Laure de Noailles, Robert de Haas, la princesse de Broglie ou encore les Van Zuylen.

Artiste consacré, les décennies suivantes l'honorent de différentes expositions, rétrospectives et publications. Ce n’est pourtant qu’en 2010 qu’il reçoit la médaille d'officier de l'Ordre national des arts et des lettres.

Légende photo

Portrait de Philippe Hiquily - © Photo David Bordes / courtesy Galerie LOFT, Paris

Philippe Hiquily - Marathonienne (1981) - 5m de hauteur - Présentée sur la place Saint Germain-des-Près dans le cadre des expositions réalisées autour de l’œuvre de l’artiste pour célébrer la publication par les ÉDITIONS LOFT du Catalogue Raisonné Philippe HIQUILY, 1948-2011 © Photo courtesy Galerie LOFT, Paris

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque