Mercredi 23 octobre 2019

Daniel Janicot, nouveau président de la Commission nationale française pour l’UNESCO

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 19 novembre 2014 - 459 mots

PARIS [19.11.14] – Le conseil d’administration de la nouvelle Commission nationale française pour l’UNESCO a désigné, mercredi 5 novembre 2014, Daniel Janicot pour en prendre la présidence. Le conseiller d’État honoraire, ancien sous-directeur général de l’UNESCO et président du think tank ProCultura sera notamment chargé de renforcer les liens entre l’UNESCO et la société civile.

Daniel Janicot est depuis le 5 novembre 2014 président de la nouvelle Commission nationale française pour l’UNESCO. Cette agence des Nations Unies ne lui est pas étrangère. En février 1990 déjà, il était devenu conseiller spécial du directeur général de l’UNESCO puis sous-directeur général en charge de la direction générale. Plus récemment, il s’est vu confier une mission de réflexion et de propositions sur la « présence et l’influence de la France au sein de l’UNESCO », voulue par Laurent Fabius en février 2013. Parmi les recommandations de ce rapport remis le 21 octobre 2013, figurait une refonte complète de la commission nationale française de l’UNESCO, créée en 1946.

La Commission issue de cette réforme a pour mission de renforcer les liens entre l’UNESCO et la société civile, de contribuer au développement des programmes de l’UNESCO particulièrement pertinents pour la France et renforcer la dimension de coopération intellectuelle et internationale.

La réforme décidée par le ministre des Affaires étrangères a également modifié la composition du conseil d’administration. David Fajolles en devient le secrétaire général, Mercedes Erra, la vice-présidente, Jean-Michel Blanquer, le trésorier et Marie Cornu, la Secrétaire. Ce nouveau conseil d’administration comprend les représentants des administrations concernées - ministère des Affaires étrangères et du Développement international, ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ministère de la Culture et de la Communication, ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, secrétariat d’État auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique en charge du numérique.

A ces représentants s’ajoutent, outre Philippe Lalliot le délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO, Édith Arnoult-Brill, vice-présidente du conseil économique, social et environnemental, et douze personnalités qualifiées dans les champs de compétence de l’UNESCO : Karol Beffa, Catherine Brechignac, Barbara Cassin, Jocelyne Dakhlia, Mireille Delmas-Marty, Michel Desvigne, Suzy Halimi, Jean Musitelli, Françoise Nyssen, Nicole Pot, Jean-Marc Roirant et Lionel Zinsou.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies à disposer d’un réseau mondial d’organismes nationaux de coopération ou commissions nationales pour l’UNESCO. Constituées par leurs gouvernements respectifs, les 199 commissions nationales existantes agissent de façon permanente pour associer les groupes nationaux gouvernementaux et non gouvernementaux compétents en matière d’éducation, de science, de culture et de communication aux travaux de l’organisation. Elles jouent le rôle d’organes de consultation, de liaison et d’information, et elles mobilisent et coordonnent des partenariats avec la société civile.

Légende photo

Daniel Janicot. Photo : D.R

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque